Élevage

Abattoir : Petit, moderne, livré clé en main

L’Ifip propose un outil d’abattage d’une capacité de 160 porcs/jour.

Les abattoirs de région de faible densité porcine sont vieillissants. Ils nécessitent des mises aux normes car difficiles à nettoyer et énergivores. Ils sont coûteux à exploiter car mal dimensionnés, dégagent une faible rentabilité et livrent des viandes de qualité médiocre. Le constat est sévère. L’Ifip ne s’est pas contenté de constater, il propose une solution : un nouvel outil d’abattage. Avec une capacité de 160 porcs par jour, l’abattoir Modulab a été imaginé pour ces régions à faible densité porcine ou dépourvues d’abattoir.

Compétitif

Les éleveurs, les bouchers-charcutiers artisans, souvent orientés vers les circuits courts trouvent ainsi un moyen de produire des viandes de qualité tout en respectant le bien-être des animaux avant et pendant l’abattage. Son prix est compétitif, assure Arnaud Bozec, ingénieur à l’Ifip, l’un des partenaires concepteurs du nouvel outil. « C’est un concentré de savoir-faire et de technologies modernes ; il permet d’assurer le bien-être des animaux, de garantir des conditions d’hygiène optimales pour les viandes et les abats, et de limiter les consommations d’eau et d’énergie  ». Il est livré clé en main douze mois après signature du permis de construire avec le Plan de maîtrise sanitaire incluant le plan HACCP et les procédures de bien-traitance animale. Ce petit abattoir a été conçu sous 3 versions : mono-espèce porc, mono-espèce bovin/ovin (1 800 t) ou multi-espèces porc/bovin/ovin (entre 1 500 t et 2 000 t). Aucun Modulab n’a, à ce jour, été installé. Des projets collectifs (plusieurs élevages porcins) sont à l’étude, avec au moins 30 000 porcs par an pour être compétitif.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer