Economie, marchés et gestion

« C’est indispensable de couper 15 jours »

Patrice L’Hours ne raterait pour rien au monde sa période de congés annuels. Tous les ans et avant les moissons, l’éleveur de Collorec fait appel au Service de remplacement Finistère pour partir l’esprit tranquille en vacances. « Quand les congés sont programmés à l’avance, c’est souvent le même technicien qui vient me remplacer. Je pars serein ! ». Dès ce samedi, Abel Catel viendra traire les 60 laitières de l’exploitation et se tient prêt à d’autres travaux, comme le pressage de la paille si les récoltes de céréales démarrent.

Bien transmettre les consignes

Avant le grand départ, Patrice L’Hours aime « passer une demi-journée avec le technicien ». Ce moment permet de bien transmettre les consignes sur le troupeau, l’alimentation, les inséminations à venir… Et tout est près pour cette période où l’éleveur sera absent : l’aliment est commandé, le matériel est en état, il y a suffisamment de carburant. De son côté, Abel rappelle que « le remplaçant guide aussi l’éleveur sur les questions importantes à relever, comme la localisation du compteur électrique, des vannes d’eau ».

Nadège Corler, responsable du secteur centre pour le service, note que « les adhérents pensent à faire appel à nous pour une aide pendant les pics de travaux, pas forcément pour des vacances ». Depuis le début de l’année, 13 % seulement des adhérents ont fait appel à l’association pour des congés. Il existe de nombreuses aides financières comme des crédits d’impôt ou des chéquiers remplacement par Groupama pour prendre une pause dans l’année. Renseignements : 02 22 94 02 20.

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer