Élevage

Un vaccin injectable contre l’iléite porcine

MSD Santé animale a élaboré le 1er vaccin injectable en Europe qui permet de lutter contre l’iléite porcine provoquée par la bactérie Lawsonia intracellularis.

Avec une répartition mondiale et une prévalence importante dans les élevages porcins, l’iléite porcine se présente sous 3 formes cliniques différentes : aiguë, chronique et subclinique. La forme aiguë atteint plus particulièrement les porcs en finition et les jeunes reproducteurs, et s’exprime par des mortalités soudaines et des diarrhées hémorragiques. Les formes chronique et subclinique concernent les porcs en croissance de 6 à 20 semaines d’âge et les signes cliniques associés sont une détérioration de l’indice de consommation (IC) et une diminution du gain moyen quotidien (GMQ) avec une diarrhée grise observable pour la forme chronique. Cependant, l’iléite porcine sévit surtout sous sa forme subclinique, qui est la forme la plus commune et par définition la moins facilement repérable au sein des élevages.

Une seule injection

Pour lutter contre l’iléite, les antibiotiques sont efficaces à condition de faire des traitements réguliers. L’amélioration de la biosécurité est également un moyen de réduire le risque de contamination. Mais la vaccination reste la méthode de contrôle la plus sûre pour s’affranchir de l’usage systématique des antibiotiques et accéder à de meilleures performances. Ce vaccin, sous forme lyophilisée, peut s’administrer avec son solvant mais peut aussi être mélangé avec Porcilis® PCV M Hyo, vaccin contre le Circovirus porcin de type 2 et Mycoplasma hyopneumoniae. Cela permet, en une seule injection, en minimisant les interventions sources de stress sur les porcelets et maximisant le temps de vaccination de l’éleveur, de protéger les animaux contre 3 agents pathogènes majeurs. Le vaccin Porcilis® Lawsonia (vaccin bactérien inactivé) est disponible dans un premier temps en 50 doses (puis il le sera en 100 doses également). L’immunisation active des porcs se met en place à partir de l’âge de 3 semaines, avec une mise en place de l’immunité 4 semaines après la vaccination et une durée d’immunité active de 21 semaines.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer