Cultures

Des tomates Solarenn de plus en plus « vertes »

Aujourd’hui, 100 % des exploitations de Solarenn sont certifiées HVE (Haute valeur environnementale). Cette certification engage sur la biodiversité, la protection des cultures, la gestion de la fertilisation et des ressources en eau. Par ailleurs, la coopérative produit une grande part de sa gamme de tomates sans pesticides, utilisant la protection biologique intégrée, les auxiliaires… « Quatre sessions de formation ont été dispensées au sein de la coopérative pour aider à la reconnaissance des maladies et ravageurs des cultures. Au total, 35 personnes ont pu être formées en 2019 », soulignent les responsables.

En 2020, une nouvelle étape a été franchie avec l’emploi systématique de barquettes en carton. Certains maraîchers réfléchissent aujourd’hui à un mode de production en agriculture biologique. Et la coopérative souhaite être davantage présente localement auprès des grossistes et des commerces de détail et dans la restauration hors domicile.

Pendant la crise sanitaire, les 32 maraîchers (sur 65 ha) et 600 salariés de la coopérative sont restés mobilisés pour répondre à la forte demande de la distribution et des consommateurs en attente de produits classiques de type tomate grappe. L’origine France a été demandée, « ce qui était évidemment une très bonne nouvelle pour nos filières, auparavant fragilisées par les imports. » Les démarches qualité ont aussi été plébiscitées. Mais les responsables se demandent si cet élan va perdurer dans le temps. « Le marché, comme l’année dernière, est resté compliqué sur le mois de mai. »

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer