ÉlevageTop

Lait : D’autres voies pour limiter la production

Tarir plus tôt, distribuer du lait entier aux veaux, voire réformer sont d’autres pistes mobilisables pour réduire la production de lait.

Avancer le tarissement est une autre solution pour réduire ses livraisons de lait. « Il faudra plutôt privilégier les primipares et veiller à bien maîtriser l’alimentation pour éviter une trop forte prise d’état », précise Benoît Portier, de l’équipe herbivores de la Chambre d’agriculture de Bretagne. Comme le soulignent les conseillers de l’Idele, « les vaches cibles à choisir en premier sont celles qui ont 6 mois ou plus de gestation et dont le niveau de production est inférieur à 20 kg/jour. »

Préparer le tarissement

Avant de tarir, il est préférable de chercher à faire baisser la production. « Notamment enréduisant l’apport de concentrés une semaine à 15 jours avant la date prévue du tarissement. En cas de ration complète, il est possible de créer un lot de vaches en fin de lactation qui pourra être trait et alimenté différemment. Avec un Dac, il est possible de programmer une baisse et/ou la suppression de certains concentrés pour les vaches en fin de lactation sans avoir besoin de créer des lots. » Avec un robot de traite, la fréquence de traite et les apports de concentrés peuvent être paramétrés.

Remplacer le lait reconstitué par du lait entier pour les veaux est une autre piste. Comme préconisé par l’Idele, pour optimiser ce type de conduite sur les femelles afin d’obtenir des vaches productives, il faudra adopter les bons réflexes : distribuer du lait de mélange – écarter les laits de vaches malades ou en traitement – réchauffer le lait à 40 °C – respecter les volumes de distribution – réduire de 0,5 L le volume de buvée pour 4 points de TB au-delà de 42-44 g/kg. Dernier levier : la réforme anticipée peut aussi être envisagée, mais attention à ne pas mettre à mal le potentiel de production futur.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer