Cultures

Régulateur sur céréales

Si l’utilisation d’un régulateur est interdite dans le cadre de la souscription d’une MAEC, elle est de moins en moins pratiquée sur céréales (blé notamment). Plusieurs leviers agronomiques permettent d’éviter son emploi : le choix de variétés tolérantes à la verse, une densité de semis non excessive et des apports d’azote raisonnés (apport tallage supprimé ou dose peu importante). On réservera donc l’emploi des régulateurs pour les variétés sensibles à la verse, notamment dans les situations où les fournitures d’azote du sol sont difficiles à contrôler (anté-précédent pâture, précédent légumes…) ou encore dans le cas d’une densité de semis élevée. Quand le risque de verse est avéré, il n’y a pas d’alternative au traitement chimique.

Les régulateurs sont à employer par temps poussant et lumineux :

  • Ne pas traiter en période de forte amplitude thermique.
  • Absence de pluie pendant les 2 heures qui suivent le traitement.
  • Une ZNT eau de 5 m pour tous les produits cités.
  • Une ZNT riverains de 5 m doit être respectée uniquement pour les semis réalisés après le 01/01/2020, pour certains produits. (Pas de ZNT riverains pour les céréales semées en 2019).

La vigilance aux risques de phytotoxicité est d’autant plus importante dans le cas de mélanges (ex : fongicide + régulateur). La plupart des régulateurs peuvent être mélangés avec le fongicide. Attention : interdiction de mélanger avec un fongicide à base d’époxiconazole comme OPUS NEW, ABACUS SP, etc. : ils doivent être mis seuls dans le pulvérisateur pour leur dernière campagne d’utilisation.

Source : Chambre d’agriculture

Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer