Ille-et-VilaineMachinisme et équipements

Le strip-till en démonstration en Ille-et-Vilaine

Permettant de rendre le lit de semence friable et de conserver l’humidité, le strip-till génère en outre des économies de carburant. La FDCuma a organisé une démonstration le 4 octobre à Janzé.

« Cette technique est encore peu développée en Ille-et-Vilaine, notamment dans le Sud. Au Nord, trois machines partagées en Cuma sont présentes. En travaillant uniquement la ligne de semis, le strip-till permet de limiter l’impact sur la vie du sol et de garder l’humidité », ont précisé les responsables de la FDCuma Bretagne Ille Armor qui ont organisé une démonstration pour présenter la technique. Elle a eu lieu sur une parcelle du Gaec La Rivière, d’Amanlis, dans un couvert implanté après blé contenant du fenugrec (protéagineux), du tournesol, du lin, du radis chinois, de la phacélie et de la féverole. Un maïs suivra.

Quatre matériels sur le terrain

« Nous cherchons un matériel qui pourrait permettre de semer de la féverole sous couvert à l’automne. Ainsi, elle peut se développer au printemps. Le strip-till nous semble intéressant pour cela », explique Éric Jouzel, un des associés, également président de la Cuma Amanlis. « À terme, nous sèmerons peut-être le maïs sur le rang de féverole. » La Cuma est déjà équipée en matériel de semis simplifié des couverts.
Lors de la présentation de strip-till, quatre marques (Khun, Kverneland, Duro et Sly) ont mis en avant les spécificités de leur matériel, le nombre de rangs et l’écartement possibles, les possibilités de réglages… Généralement, un disque ouvreur découpe la végétation, des disques permettent le nettoyage des débris végétaux, une dent effectue le travail du lit de semence (droite, courbe, avec ailette, ailerons…), puis des éléments arrière (rouleau) permettent un rappui. L’incorporation du lisier est possible, ainsi que l’intégration de fertilisants minéraux.
« Les sols lourds doivent plutôt être travaillés à l’automne. Pour les sols plus légers, on pourra passer l’outil plus proche du semis. Le strip-till est à utiliser uniquement sur des couverts, pas sur sol nu », ont précisé les constructeurs.

Pas de rappui à l’automne

« Le rouleau de rappui ne doit pas être passé à l’automne. On laisse alors une butte de terre qui travaille pendant l’hiver. » Le strip-till Duro était suivi d’un semoir Monosem qui a permis le semis de féverole sur une partie de la parcelle.

Le strip-till Duro était suivi d’un semoir Monosem.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer