ÉlevageSur abonnementTop

Des dérobées qui accroissent la sécurité fourragère

Une rencontre organisée fin juin sur le Gaec Nourry à Romazy (35) a permis des échanges autour de la sécurisation fourragère, via les dérobées après céréales notamment. Pour nourrir leur cheptel (135 UGB dont 85 vaches laitières), Jean-François et Catherine Nourry misent d’abord sur le pâturage qui se prolonge tard sur l’arrière-saison (quelques heures par…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer