Politique et Syndicalisme

“Des augmentations anormales de charges”

Élections Chambre d’agriculture

Les lecteurs de Paysan Breton sont nombreux à avoir réagi sur la hausse des charges. Ils demandent aux candidats d’être les gardiens « de tarifs en harmonie avec le prix des produits agricoles »

Ce qu’ils en pensent

André Sergent, FDSEA : « Les augmentations tarifaires qui vont arriver dans les prochaines semaines sont anormales. Compte tenu des revenus des exploitants, nous devons trouver des solutions pour garder des charges maîtrisées. Au niveau des Chambres d’agriculture, les taxes que les agriculteurs payent sont bloquées depuis 8 ans, ce qui est normal. Par contre, dans cette organisation de services, les charges augmentent chaque année de 2 à 3 %. Ce n’est donc pas simple de gérer cette situation. »

Isabelle Allain, Confédération paysanne : « Il est normal que les prestataires se rémunèrent, mais certains coûts deviennent disproportionnés. De nombreux agriculteurs cherchent ainsi davantage d’autonomie. Certaines prestations ne sont pas adaptées. Nous cotisons tous aux interprofessions, mais elles ne correspondent pas aux producteurs en vente directe par exemple. Pour les démarches qui se sont complexifiées comme la déclaration Pac, le rôle des Chambres est d’accompagner les agriculteurs pour reprendre en main ces dossiers plutôt que de les réaliser et faire payer. »

Noël Rozé, Coordination rurale : « À chaque nouvelle réglementation, c’est une charge en plus. Si nous sommes élus à la Chambre d’agriculture, nous ferons en sorte qu’il n’y ait plus de contraintes supplémentaires. Pour réduire les charges, chacun a aussi la possibilité d’aller vers davantage d’autonomie, comme en inséminant soi-même par exemple. »

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer