Economie, marchés et gestionIlle-et-VilaineSur abonnementTop

L’agriculture manque de bras et de têtes

L’agriculture bretonne, en particulier le lait, le porc et le maraîchage recrutent en force. Le manque de main-d’œuvre se chiffre à 300 personnes formées par an. 70 000 actifs, dont plus de 28 000 salariés ETP (équivalents temps plein), travaillent sur les 30 200 exploitations agricoles bretonnes. Alors que la quantité de chefs d’exploitation décroît,…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer