Cultures

Les haricots n’ont jamais été si Contans®

Le biocontrôle se développe dans les programmes de protection des cultures, en particulier au niveau des légumes. Exemple avec la lutte contre le sclérotinia.

Le sclérotinia fait partie des maladies qui s’attaquent aux légumineuses et crucifères. Il peut, par exemple, rendre des haricots impropres à la consommation. Depuis plusieurs années, le nombre de solutions disponibles pour lutter contre cette maladie a fortement diminué. Au-delà de ces contraintes, la filière légumes souhaite répondre aux attentes sociétales en matière de réduction des phytosanitaires. Face à cette situation, les producteurs de haricots capitalisent sur l’intégration du biocontrôle dans leur programme fongicide. Ce changement de pratique bénéficie à tous les acteurs de la filière : agriculteurs, industriels, consommateurs. Il s’affiche même cette année dans leurs champs (cf. photo ci-dessus).

Cette stratégie de protection repose sur la prévention et le raisonnement des interventions. La prévention est assurée par l’application, après labour, de Contans WG®. Il permet d’éliminer, en 2-3 mois, 60 % des sclérotes présents dans le sol. En effet, cette solution de biocontrôle contient un champignon parasite, Coniothyrium minitans, friand du sclérotinia. Lorsque le biocontrôle ne suffit pas, la protection peut être complétée par un traitement classique en début floraison, période la plus critique.

Les producteurs de légumes Triskalia vont afficher leur démarche d’agro-écologie grâce à des panneaux signalant l’utilisation d’un produit de biocontrôle.
Les producteurs de légumes Triskalia vont afficher leur démarche d’agro-écologie grâce à des panneaux signalant l’utilisation d’un produit de biocontrôle.
Erwan Quiviger chargé de développement pour la coopérative Triskalia
Erwan Quiviger chargé de développement pour la coopérative Triskalia

Réduire la pression

Le recours au Contans WG®, en préventif, apporte de la sérénité à l’agriculteur. Plus le potentiel maladie du sol est réduit, moins la pression du sclérotinia est forte lors de la floraison des haricots. Si le biocontrôle ne suffit pas, il rend de toute façon plus efficace un produit tel que Luna® Xtend, en végétation, d’autant plus si son positionnement est optimisé avec un Outil d’aide à la décision. Erwan Quiviger chargé de développement pour la coopérative Triskalia

Audrey Ossard Chef de marché arboriculture et cultures légumières Bayer
Audrey Ossard Chef de marché arboriculture et cultures légumières Bayer

Maintenir la qualité et la quantité par le biocontrôle

Développer des solutions comme le biocontrôle permet d’aborder différemment la protection des cultures. Son utilisation diminue le recours aux produits phytosanitaires conventionnels tout en maintenant une récolte en quantité et de qualité pour le producteur et l’industriel. La culture du haricot en est un très bon exemple.Audrey Ossard Chef de marché arboriculture et cultures légumières Bayer

Triskalia : agrément de distribution de produits phytopharmarceutiques à des utilisateurs professionnels n° BR00166.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer