CulturesTop

Chauffe le foin

Conseil de saison

L’échauffement du foin, jusqu’à une température de 40 ou 45° C, est normal. Dans ce cas, au bout d’une semaine, la température redevient proche de la température ambiante. Il n’y a aucun risque à stocker les balles. Quand le risque d’échauffement est important (teneur en matière sèche inférieures à 80 % et densité de balle élevée), il faut absolument contrôler la température, notamment à l’aide d’une sonde thermométrique. À défaut de sonde, voici deux techniques simples pour évaluer approximativement la température :

  • Mettre la main entre les couches de foin. La sensation de chaleur vive est présente lorsque la température est supérieure à 60°C.
  • Plonger une tige d’acier ou de cuivre au centre de la balle, la laisser une heure. Une fois la tige retirée, si elle est trop chaude pour être tenue en main, cela signifie que le foin a atteint les 80°C.

Si la température dépasse 60°C, il faut soit aérer le tas à partir du sommet ou en le déplaçant et sortir les balles si celles-ci sont stockées dans un bâtiment. Au-delà de 80°C, le danger devient imminent. Il faut avertir les pompiers, sortir le matériel, et fermer les portes et ouvertures. La réduction de la densité des balles peut être une solution partielle pour limiter l’échauffement. L’utilisation de presse à chambre fixe ou de type variable avec application d’une pression réduite voire quasi nulle sur le fourrage permet d’obtenir des balles de faible densité.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer