En bref

Colza : un potentiel de rendement affecté sur “une bonne partie des surfaces”

Le potentiel de rendement du colza serait affecté sur «une bonne partie des surfaces», a estimé le 12 avril la Fop (producteurs d’oléoprotéagineux). Son constat, entre infestations larvaires «massives», asphyxies liées au «record de pluviométrie hivernale», gels et manque de soleil, «s’il n’est pas encore alarmant, révèle que le potentiel pourrait bien être affecté sur une bonne partie des surfaces», d’après un communiqué. Sébastien Windsor, vice-président de la Fop, souligne: «L’épisode de froid intense, accompagné de vent d’Est, les trois derniers jours de février, a fait craindre le pire pour les cultures d’hiver. Sur ce point le constat est plutôt rassurant.» Mais l’excès de pluie a occasionné des dégâts «plus ou moins préjudiciables.»

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer