Élevage

Ovin : les graines de soja crues ne remplacent pas le tourteau

De par leur valeur alimentaire, les graines de soja crues ne sont pas une source d’azote susceptible de remplacer un tourteau. En effet, ces graines sont relativement pauvres en azote avec 215 g de PDIN par kg brut et seulement 76 g de PDIE, soit une valeur équivalente à celle d’une céréale. Une graine de soja est par contre riche en énergie avec 1,08 UFL par kg de matière brute.

Seule une transformation thermique des graines (graine toastée ou extrudée) améliore la digestibilité des protéines. Par rapport aux graines crues, les valeurs PDIN et PDIE sont alors majorées de respectivement 20 et 160 %. D’autre part, la graine de soja est particulièrement riche en matière grasse : 18 % contre 4 % pour les céréales. Son incorporation doit donc être limitée afin que le taux de matière grasse total de la ration ne dépasse pas les 5 % recommandés.

Au-delà, une sous consommation de fourrages et des problèmes digestifs sont à craindre. Jean Legarto de l’Institut de l’Elevage précise : « La limite supérieure d’utilisation de la graine de soja se situe à 400 g brut par brebis et par jour mais que la recommandation optimale est aux alentours de 300 g par jour ». La graine de soja crue peut être distribuée entière. Son intérêt économique, même si elles sont produites sur l’exploitation, reste à calculer.

Laurence Sagot (Institut de l’Élevage – CIIRPO)

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer