CulturesTop

Les ensilages de maïs ont démarré

2017 sera, comme pour la campagne précédente, qualifiée d’année précoce, avec des ensilages aux mêmes dates qu’en 2016, voire avec 5 jours d’avance.

En zone côtière séchante, à Berric (56), les chantiers d’ensilage ont démarré lundi. Surpris l’année dernière par la fin de cycle rapide du maïs et des taux de matière sèche de la plante ensilée supérieurs à 40 %, les éleveurs ont anticipé pour cette campagne. « Dans cette zone, les taux de matière sèche s’échelonnaient lundi de 25-26 % à 34 %, mais avec un taux moyen de 31 %. Si on compare à l’année dernière, on est dans la même plage de matière sèche qu’en 2016, mais avec 5 jours d’avance », chiffre Romain Guégan, chef produit fourrage à BCEL Ouest. 2016 et 2017 seront donc deux années consécutives qualifiées de sèches et chaudes. Il convient d’être vigilant, et d’autant plus dans les zones précoces, « et de surveiller l’avancement du maïs si on veut récolter un ensilage de qualité à 32 % MS ».

Une fin de cycle rapide

L’eau et les températures modérées début août ont freiné l’avancement de la culture réalisé en juillet. Si ce n’était pas au goût des touristes, cette météo a été bénéfique au maïs. Depuis le 20 août, avec peu d’eau et des alternances de jours à fortes températures, la fin de cycle est rapide. Et ce, malgré les pluies éparses annoncées pour cette fin de semaine.

meteo-temperature-29-aout

Au nord-ouest de la région et en Centre Bretagne, les plantes sont plus vertes, certaines zones ayant bénéficié de 100 mm depuis le 20 juillet. Les plantes mûrissent plus lentement, « mais on sera quand même sur une année a priori précoce. Reste à voir ce que nous réserve le mois de septembre du côté des températures… », rappelle le conseiller.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer