Peu à peu, les chemins sont positionnés et testés par les producteurs. - Illustration Le nouveau bâtiment au cœur du parcellaire
Peu à peu, les chemins sont positionnés et testés par les producteurs.

Le nouveau bâtiment au cœur du parcellaire

Pour tirer profit au maximum de l’herbe pâturée, Étienne et Jean-Yves Lerétrif ont fait le choix de positionner leur nouvelle stabulation au milieu du parcellaire repris à un tiers. Les parcelles vont être implantées en herbe. « Le pâturage, c’est ce que nous savons faire », expliquent Étienne et Jean-Yves Lerétrif, basés à Montreuil-sous-la-Pérouse (35), qui produisent…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article