Côtes d'ArmorÉvénements

Samedi, le Cheval breton s’installe au Haras de Lamballe

Le Cheval breton fait son show ce samedi au Haras national de Lamballe pour le concours départemental de la race. Un moment spectaculaire et convivial pour les spectateurs comme pour les éleveurs.

À la fin du mois d’août, le temps du concours départemental du Cheval breton est venu. Les meilleurs animaux issus d’une quinzaine de concours cantonaux se donnent rendez-vous au Haras national de Lamballe. La carrière du site est découpée en quatre rings où défilent les chevaux tout au long de la journée. Le spectacle est également tout autour, dès le début de matinée, quand chaque éleveur prépare et apprête son animal pour qu’il se montre sous son meilleur jour devant le jury. «  175 chevaux appartenant à 80 éleveurs devraient participer à l’événement : 37 pouliches de 2 ans, 36 pouliches de 3 ans et 102 poulinières suitées… Au total, avec les poulains, c’est 277 animaux qui fouleront le site ce jour-là », décompte Serge Le Chapelain, animateur de la Société départementale d’agriculture (SDA).

Se qualifier pour le National de septembre…

Pour les propriétaires, l’enjeu est de taille : ramener un prix à la maison bien sûr, mais également poursuivre l’aventure en participant au concours National qui aura lieu à Lamballe également les 16 et 17 septembre prochain. « Pour cette occasion, le nombre d’animaux retenus dans chaque département est fonction du nombre de juments saillies. Pour les Côtes d’Armor qui se caractérisent par un grand nombre d’élevages, un effectif important et beaucoup de qualité, 34 chevaux seront qualifiés pour cette prochaine étape », précise Patrice Ecot, directrice de l’IFCE (Institut français du cheval et de l’équitation).

Ou pour le Salon de Paris en février

Sans oublier que le concours départemental sert aussi à désigner les deux « parisiennes », les deux pouliches costarmoricaines qui auront l’honneur de monter à Paris, en février prochain pour le salon de l’agriculture. « Celles-ci ne sont autres que les pouliches de 2 ans qui remporteront leur catégorie Trait ou Postière », précise Pascal Cousin, président de l’association départementale de promotion du Cheval breton, un éleveur qui a déjà eu « la joie immense » de présenter des animaux sur le ring de la capitale. Avant d’expliquer plus en détail : « À Lamballe, le public comprendra vite la différence entre les chevaux : le type Trait concerne les plus lourds qui étaient taillés pour le travail, pour le labour dans les fermes, alors que les Postiers plus fiers, plus rapides s’attelaient à l’époque à la promenade en calèche, à la distribution du courrier… » À Lamballe, le cheval sera à la fête toute la journée, jusqu’à la remise des prix vers 18 h.

Début des Cavales d’automne
Ce concours départemental du Cheval breton marquera le lancement des Cavales d’automne 2017, une série d’une quinzaine de manifes- tations équestres s’étendant jusqu’au 11 novembre et se déroulant sur le territoire de la Destination Baie de Saint-Brieuc – Paimpol – Les Cpas. Pour découvrir le programme en détail : www.cavalesdautomne.com

Le concours en pratique
• Samedi 26 août, au Haras national de Lamballe (place du champ de foire).
• De 9 h à 18 h.
• Entrée gratuite.
• Visites guidées du haras à 11 h et 14 h, en anglais à 14 h 30 et 16 h.
• Exposition de peinture d’Henri Yvergniaux dans une écurie restaurée.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer