Côtes d'ArmorÉvénements

Samedi, le Cheval breton défile à Lamballe

Les amoureux du Trait breton ont rendez-vous ce samedi au haras national de Lamballe pour le concours départemental de la race. Un moment spectaculaire et convivial pour les spectateurs comme pour les éleveurs.

Ce samedi 27 août, les éleveurs et les amateurs de chevaux ont rendez-vous, dès 9 h, sur le site du haras national de Lamballe. Comme chaque année, la fin du mois d’août sonne l’heure du Concours départemental Trait breton. Lavage, brossage, tressage… Tôt dans la matinée, propriétaires, anciens et jeunes, tous aussi passionnés les uns que les autres, s’affaireront à préparer les vedettes de la journée.

85 éleveurs présents

« 85 éleveurs venant des quatre coins des Côtes d’Armor présenteront 74 pouliches de 2 ou 3 ans et 91 poulinières suitées… Soit 256 animaux  au total », détaille Serge Le Chapelain, animateur du syndicat départemental d’agriculture. Ce jour-là, la carrière du haras sera divisée en quatre rings où se succéderont les animaux. Ces derniers sont répartis en 7 sections : « Postière et trait chez les pouliches de 2 ans ;  postière et trait chez les pouliches de 3 ans ; postière, trait grande taille et trait petite taille chez les poulinières suitées. » Rappelons que le Trait est « de formule plus compacte, un type de cheval qui était destiné au travail ». Alors que le postier est « plus léger, plus étendu, plus élégant… Il était la fierté de la famille et, attelé, servait à aller se promener… » Toute la journée, les femelles défileront avec leur présentateur devant les jurys dans un ballet spectaculaire et esthétique.   

Sélection des pouliches pour Paris

« À 18 h, les animaux primés recevront leurs récompenses et le public pourra admirer le défilé qui rassemble l’élite de l’élevage départemental », précise avec enthousiasme Patrice Ecot, directrice de la délégation territoriale de l’IFCE en Bretagne. Et surtout, ce rassemblement annuel sera, une fois de plus, l’occasion d’élire les deux « Parisiennes » du département : « Les 2 pouliches de deux ans, une Trait et une Postière, qui seront sélectionnées pour participer au Concours général agricole de la race au Salon de l’agriculture de Paris en février 2017. Une apothéose pour les éleveurs concernés. »

Au-delà de l’aspect festif et convivial du rendez-vous, Patrice Ecot rappelle aussi que ce Concours départemental « fait partie du schéma de sélection de la race de chevaux bretons. L’objectif étant de produire une amélioration génétique de l’ensemble de la population en relation avec les impératifs du marché, c’est toujours l’occasion de jauger la réalité du terrain. »     
Ce samedi sera aussi une occasion privilégiée de se promener à travers le haras puisque l’entrée sur le site est exceptionnellement gratuite.

Des images de Lamballe au début du 20e siècle

td_lamballe_cheval-3À l’entrée du haras (Place du Champ de foire), les visiteurs pourront se replonger dans le quotidien du pays lamballais au début du XXe siècle. Une série d’agrandissement photographique est proposée : vues de la vente de phosphate, de la foire, de l’entreprise Unico, marché aux pots à Lamballe en 1905 ; place du marché en 1945 ; courses de chevaux à Maroué en 1905…  
Un peu plus loin, dans l’écurie 10 restaurée, c’est une exposition de peintures et de sculptures de Sylvie Mazéreau qui est présentée. Plusieurs visites guidées (dont certaines en anglais) sont proposées entre 11 h et 16 h pour 7 € (4 € en dessous de 12 ans). Restauration et buvette sur place.   

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer