En bref

Déclaration en faveur d’une filière laitière française durable

Aujourd’hui, lors de l’Assemblée Générale de l’Interprofession laitière, Thierry Roquefeuil, Président du CNIEL (Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière) et Judith Bryans, Présidente de la FIL (Fédération Internationale du Lait) ont ratifié la déclaration commune de la FAO (Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture) et de la FIL qui avait été signée le 19 octobre 2016 à Rotterdam en faveur d’une filière laitière durable.

Le secteur laitier est le premier secteur agro-alimentaire à avoir relever le challenge pour atteindre les objectifs de l’ONU et lutter contre le réchauffement climatique. Aujourd’hui, à travers cette signature, la France – représentée par le CNIEL qui regroupe les producteurs de lait, les coopératives et les industriels privés – s’engage en faveur du programme de développement durable des Nations-Unies à l’horizon 2030.

Le CNIEL s’engage et reconnaît

  • La contribution fondamentale du secteur laitier au développement durable.
  • Le rôle essentiel des produits laitiers dans une alimentation équilibrée, nutritive et saine.
  • La contribution majeure de la filière laitière à l’économie des pays, au revenu, à l’emploi et à la subsistance des petits exploitants.
  • Le rôle clé du secteur laitier dans la gestion des écosystèmes terrestres, la nécessité de prendre en compte la dégradation de l’environnement et le changement climatique, et de soutenir la biodiversité.
Thierry Roquefeuil, Président du CNIEL  & Judith Bryans, Présidente de la FIL, à la Maison du Lait à Paris ce jour.
Thierry Roquefeuil, Président du CNIEL & Judith Bryans, Présidente de la FIL, à la Maison du Lait à Paris ce 20 juin.

 

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer