Élevage

Viande bovine : des idées concrètes pour ses bâtiments

Lors d’une journée sur les bâtiments vaches allaitantes organisée par la Chambre d’agriculture, plusieurs cas concrets ont été détaillés. Visite sur deux exploitations finistériennes.

Éleveur d’un troupeau de 80 mères limousines à Pluguffan, Ronan Plouzennec a opté pour une aire paillée non bétonnée sans quai dans son nouveau bâtiment allaitant (datant de 2015). « Nous pouvons ainsi intervenir n’importe quand », argumente le producteur. L’aire paillée mesure 35 m de long sur 14 m de large. Pour manger, les vaches montent juste sur une marche d’environ 40 cm de large. L’auge derrière les cornadis est en creux dans le couloir d’alimentation. Maîtrisé, le coût du bâtiment (40 x 18 m au total) atteint 95 000 € pour 45 VA (2 100 €/place).

Pour manger, les vaches montent juste sur une marche. L’auge est en creux dans le couloir d’alimentation.
Pour manger, les vaches montent juste sur une marche. L’auge est en creux dans le couloir d’alimentation.

Dans l’autre bâtiment des vaches, la case à veaux se transforme en parc de contention abrité. Cet espace peut aussi servir aux vêlages. « Les animaux n’ont pas peur d’y aller car c’est un lieu de vie pour eux. L’inconvénient est qu’il faut le curer à la main. » L’élevage compte aussi un bâtiment en monopente où les génisses sont en lots, par classes de poids. Le bâtiment est semi-ouvert, sans courant d’air, avec le soleil le matin. « Au bout du bâtiment, le trottoir est plus long de 50 cm pour faciliter les interventions, de l’inséminateur notamment. »

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer