Dossiers

Formation : une expérience agricole à l’international

Partir à l’étranger, c’est une grande expérience de vie, personnelle et/ou professionnelle. Parfois, c’est un rêve qui aboutit, ou un défi pour soi ou ses proches. Malgré quelques angoisses et incertitudes, au moment où il faut quitter pour la 1re fois sa famille pour certains, c’est l’occasion d’affronter les réalités du monde, tout en s’appropriant de nouveaux concepts, d’une autre manière que sur le banc de l’école. La mondialisation n’est plus un point d’actualité exposé dans les médias : le jeune voit les choses, il les sent, il les vit… Et doit accepter les différences.

Sur des continents différents, les échelles de distance peuvent paraître petites quand les nouveaux outils (Internet, Skype…) permettent d’échanger quotidiennement avec la famille restée en France. Et avec ce départ et une personne intégrée dans un pays étranger, ce sont aussi des barrières qui tombent pour les proches… Le stage qui a sa part intégrante dans la formation du jeune peut devenir aussi une destination de voyage pour toute sa famille, une tendance qui se développe de plus en plus. L’expérience à l’international devient alors un projet familial en quelque sorte…

Au sommaire de ce dossier :

Filières de formation initiale scolaire – Année 2016/2017

formation-agricole-bretagne-2017

Sources de financements pour les séjours internationaux
Les familles déclarent avoir été mises à contribution dans 63 % des cas. Le jeune, motivé par son projet, peut aussi de sa propre initiative sensibiliser des sponsors dans son réseau de connaissances. Mais près d’1/4 reçoivent une indemnité de stage et 1/3 des jeunes ont accès à des bourses ou une aide financière publique :

  • Aides européennes Érasmus+ (2014-2020) si l’établissement bénéficie du programme: forfait de frais de voyage et frais de séjour selon.
  • Aides nationales : bourses DGER pour les élèves de niveau IV et plus, pour des séjours internationaux de 4 à 6 semaines minimum – Non cumulable avec les bourses de la région Bretagne ou du programme Érasmus.
  • Aides Région Bretagne : bourse jeunes à l’international pour les lycéens en filières professionnelles, les apprentis, ou les étudiants en BTS pour des séjours de 4 semaines minium – Non cumulable avec les bourses de la DGER ou du programme Érasmus.
  • Aides départementales :
    • Pas d’aides des Conseils départementaux des Côtes d’Armor et du Finistère.
    • Bourse JTM en partenariat avec le Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine pour les jeunes de 16 à 35 ans- Non cumulable avec une aide d’Érasmus ou du Conseil régional.
    • Conseil départemental du Morbihan – CampusTrotter56, pour les jeunes de 18 à 26 ans pour un séjour de 4 semaines minimum. Soumis à plafond de revenus.
    • Aides de certaines communes ou communautés de communes. Se rapprocher des référents stages ou du service relations internationales de l’établissement de formation pour affiner le budget de séjour et analyser les conditions d’éligibilité de chacune de ces aides.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer