Energies et environnementProductions Agricoles

“L’État doit payer d’urgence les aides”

Mardi 20 décembre, une centaine de signataires de mesures agro-environnementales et biologiques se sont rassemblés devant la préfecture de Région à Rennes, pour demander le paiement immédiat des aides par l’Etat. En Bretagne, 4 694 agriculteurs se sont engagés dans ces pratiques en 2015 et 2016, ce qui représente 11 % de la surface agricole bretonne. « Le versement des aides a accumulé un retard de près de 18 mois », constatent les manifestants. « La raison invoquée par les services de l’Etat est un problème de logiciel informatique qui n’a pas encore intégré les données du 2e pilier de la Pac. Cette excuse est jugée irrecevable par les signataires de ces mesures. »

Une délégation composée de représentants de la Confédération paysanne, de la Fédération régionale des agriculteurs biologiques et de la FRCivam a été reçue par le Draaf et les services de la préfecture. Après plus d’une heure d’échange, la délégation a obtenu l’engagement du Draaf de payer l’avance de trésorerie remboursable (ATR) sur les mesures 2016 pour fin février 2017 et de relayer au ministère la demande de paiement du solde 2015 pour mars 2017.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer