Economie, marchés et gestion

Holding, entre prévoyance et patrimoine

La holding est souvent présentée comme un levier de développement et de transmission de l’exploitation. Mais c’est aussi un instrument de régulation de la trésorerie.

Une holding patrimoniale est une société financière dont l’objet est de gérer les participations au capital qu’elle détient dans une ou plusieurs autres sociétés agricoles, immobilières, commerciales…

Augmenter la capacité financière

La holding permet d’augmenter la capacité financière du groupe, car les bénéfices des sociétés d’exploitation qui remontent  à la holding ne subissent pas les prélèvements sociaux. En effet, si la société d’exploitation est soumise à l’impôt sur le revenu, comme dans la majorité des cas, le montant estimé des prélèvements sociaux et fiscaux approche les 50 % avant utilisation des techniques d’optimisation. La capacité d’investir est alors d’autant plus faible.

En créant une holding patrimoniale, soumise à l’impôt sur les sociétés qui prend une participation dans la société d’exploitation soumise à l’impôt sur le revenu, la part du résultat qui remonte à la société holding n’entrera pas dans l’assiette sociale des associés personnes physiques. Ceci, dès lors que la société holding ne leur redistribue pas ce bénéfice. Quant à la fiscalité, la part de résultat est soumise à l’impôt sur les sociétés à 15 % dans la limite de 38 120 € de bénéfice et 33,33 % au-delà de cette somme.

Développement et transmission

La société holding peut être détenue par les associés de la société d’exploitation dès lors que l’objectif est commun (exemple : développer un atelier nouveau, acheter des terres…). Elle peut être créée par un seul associé et les membres de sa famille s’il a plutôt la volonté d’organiser son patrimoine privé, voire de le développer dans un investissement immobilier ou la constitution d’un portefeuille d’actions et autres instruments financiers. Elle aura également un effet facilitateur de la transmission. En effet, au fil des années, la holding se constitue un patrimoine non agricole dans lequel les enfants détiennent une quote-part dès lors qu’ils sont associés de la holding.

Outil de prévoyance

La holding peut être utilisée comme un outil de prévoyance et de régulation de la trésorerie. De nos jours, l’épargne dite de précaution permet d’assurer un complément de revenus au moment de la retraite. Elle est plus longue à constituer qu’avant, du fait de l’augmentation des prélèvements fiscaux et sociaux et de la faible progression des revenus du travail. Par le mécanisme de la holding, les résultats acquis par la holding pourront également être placés en divers supports financiers, plus ou moins liquides à court terme. L’arbitrage qui sera fait permettra au détenteur de la holding de se distribuer des revenus des placements effectués en complément de sa retraite, mais également de remobiliser des fonds que la société holding pourra réinjecter dans la société d’exploitation si cette dernière a des difficultés de trésorerie. Elle fera alors une avance d’argent  rémunérée à la société d’exploitation.

Bien sûr, le montage d’une société holding ne peut se concevoir que s’il y a des remontées régulières de résultats positifs. Ce postulat est d’autant plus important à prendre en compte que le montage génère des coûts supplémentaires exceptionnels et récurrents : une modification de la société d’exploitation, la constitution d’une nouvelle société et la gestion de deux comptabilités. L’intérêt de créer une société holding est donc à géométrie variable en fonction des objectifs recherchés. Mais, dans tous les cas, la réussite d’une telle organisation patrimoniale est sous-tendue par la gestion des flux financiers. Sylvie Joseph / CerFrance Morbihan

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer