FinistèreProductions Agricoles

Deux jours de rencontre sur l’agriculture de conservation des sols

Le syndicat de l’Élorn organise une semaine dédiée au sol, avec deux journées de formation sur l’agriculture de conservation.

Le sol est un outil à préserver sur le long terme et constitue un enjeu économique important sur les exploitations. Cette thématique a été retenue par le syndicat de l’Élorn, pour la 13e édition de ses portes ouvertes : l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture ayant déclaré 2015, « année internationale des sols ».

Pour les professionnels agricoles, deux formations sont proposées durant cette semaine de portes ouvertes sur l’agriculture de conservation des sols, pour en savoir encore plus sur cet élément indissociable de la production agricole. Dispensées par Alfred Gässler, exploitant céréalier dans l’Oise, les formations seront illustrées par son expérience sur les techniques de conservation du sol depuis 1999. Il est, de plus, un des pionniers du semis direct en France.

Date des formations :

  • 22 septembre à Tréflévénez : journée d’initiation à la conservation des sols. L’objectif de cette journée est de maîtriser les principes de base mais aussi d’identifier les freins et limites de son propre système pour une transition vers l’agriculture de conservation des sols.
  • 23 septembre à Landerneau puis Guipavas : journée d’approfondissement des connaissances (couverts et rotation)
  • Tarifs : gratuit, repas pris en charge
  • Contact et inscriptions : Claire Amil au : 07 78 88 77 33 ou anim-agri.syndicatelorn@orange.fr

Pourquoi le syndicat s’intéresse au sol ?

Le sol est un compartiment essentiel vis-à-vis du cycle de l’eau.  Situé en position d’interface dans l’environnement, il régule les flux d’eau et de solutés vers les nappes souterraines et les eaux superficielles.  Ses caractéristiques hydriques et hydrauliques contrôlent la vitesse et la direction des circulations les plus superficielles de l’eau. Par ses propriétés d’adsorption et de désorption, il intervient dans la fixation ou la libération d’un grand nombre d’éléments et de molécules. Grâce à l’activité de ses micro-organismes,  il transforme et dégrade les composés et les molécules organiques. Dès lors, il apparaît évident que la prise en compte des propriétés et de l’organisation des sols est indispensable à la compréhension et à la gestion des flux participant à l’élaboration de la qualité des eaux souterraines et superficielles.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer