Economie, marchés et gestion

Semence certifiée pour garantir le « paiement vert »

L’étiquette officielle du SOC apposée sur les sacs de semences certifiées permet en cas de contrôle d’apporter une preuve de l’éligibilité du couvert comme SIE. Mieux vaut la conserver.

Un exploitant agricole doit maintenir ou établir des surfaces d’intérêt écologique (SIE) sur l’équivalent de 5% de sa surface en terres arables pour pouvoir bénéficier du « paiement vert ». Les surfaces implantées en cultures dérobées ou à couverture végétale ont la possibilité d’être comptabilisées comme SIE ; un m² implanté comptant pour 0,3 m² de SIE. Pour être ainsi comptabilisées, ces cultures doivent respecter certaines conditions :

  • Le mélange ensemencé doit être composé d’au moins deux espèces de la liste établie par le ministère de l’Agriculture, que ce soit pour un couvert rendu obligatoire par la directive Nitrate ou pas.
  • Toutes les espèces du mélange semé doivent appartenir à cette liste.
  • L’ensemencement doit avoir été réalisé entre le 1er juillet et le 1er octobre.
  • Le couvert doit avoir levé.

Une graine de qualité, gage de bonne levée

Les enjeux agronomiques et environnementaux sont liés à la qualité des semences implantées. La réussite de la fonction environnementale de ces couverts végétaux passe par la réussite de leur implantation et donc par la qualité de la germination des semences. Une mauvaise germination des semences risque d’aboutir à l’effet inverse de celui souhaité c’est-à-dire obtenir un sol mal couvert favorisant la lixiviation des nitrates ou l’érosion des sols par exemple.

Le résultat des contrôles officiels réalisés sur les semences certifiées donne des moyennes de germinations des semences commercialisées de plus de 91 % en graminées et de plus de 88 % en légumineuses. Par ailleurs, les couverts végétaux étant potentiellement porteurs de risques de développement d’herbes indésirables et de maladies à tous les stades des assolements et des rotations, un des moyens de limiter ces risques est l’utilisation de semences de plantes de couverts saines et sans graines d’adventices.

Limiter l’invasion d’herbes indésirables et les désherbages commence avec l’utilisation de semences propres avec une pureté spécifique élevée. Ainsi, les semences certifiées affichent des puretés spécifiques de plus de 99,7 % pour la grande majorité des semences d’espèces éligibles au SIE.

Une preuve des espèces utilisées

Le principe de la certification des semences repose sur la traçabilité de la production de semences et sur son contrôle. Pour les mélanges de semences, l’étiquette officielle du SOC de couleur verte informe des espèces et des variétés présentes dans le sac et de leur pourcentage dans le mélange. Il est donc important de conserver cette étiquette officielle puisqu’en cas de contrôle sur les SIE, elle permettra d’apporter une preuve des espèces utilisées et de l’éligibilité du couvert végétal implantées. Source Gnis

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer