Découvertes

L’humour spectaculaire de la famille Guerzaille

Jean-Loïc Le Marchand, plus connu sous son nom de scène Marie Guerzaille, fait rire dans les campagnes bretonnes depuis bientôt 30 ans. L’éleveur laitier a transmis sa passion à ses enfants qui se produisent de leur côté sous le nom « le Guerzaillou et la Guerzaillette ».

Jean-Loïc Le Marchand, éleveur en production laitière, à Saint-Caradec (22), est plus connu sous son nom de scène Marie Guerzaille. Pourtant, il y a 30 ans, rien ne prédestinait cet agriculteur, qui se décrit d’un naturel timide, à monter sur les planches pour faire rire le monde rural. Il faut remonter dans les années 80 pour savoir comment l’aventure a démarré. « À l’époque, j’ai remplacé mon beau-frère pour m’occuper d’une troupe de théâtre, logiquement pour 2 représentations. Mais j’ai tellement aimé que, l’année suivante, je me suis retrouvé président », raconte Jean-Loïc Le Marchand. Il est ensuite monté seul sur scène lors d’une représentation au profit du tiers-monde. « J’ai joué des sketchs de Coluche, mais aussi d’autres comiques et certains que j’avais écrits. J’ai décidé de continuer seul et comme le public réagissait positivement aux sketchs de ma composition, j’ai décidé de ne jouer que mes personnages et de créer mon univers. » Il fallait bien sûr un nom de scène, mais pourquoi Marie Guerzaille ? « Marie, car je me demandais pourquoi toutes les bonnes du curé s’appelaient Marie. Et Guerzaille, car le jour où j’ai créé ce personnage de Marie le moteur de ma 4L s’est mis à “guerzailler”, c’est-à-dire qu’il donnait des signes de faiblesse et faisait un bruit anormal », révèle le comique.

famille-guerzaille-lac-guerledan
Le Guerzaillou, Marie Guerzaille et la Guerzaillette vont rouler ensemble tout l’été, à côté du lac de Guerlédan.

Ils sont tombés dans la potion comique

Après avoir joué son spectacle à travers toutes les communes du canton, le bouche-à-oreille a fonctionné et il a parcouru les 4 coins des Côtes d’Armor avant de s’attaquer à toute la Bretagne. Aujourd’hui, il produit son spectacle sur 25 départements du Grand Ouest.

Sandrine et David, les enfants de Jean-Loïc et Christine ont donc suivi leurs parents tous les week-ends lors des spectacles. « On est tombés dans la potion comique depuis tout petit », s’amuse David. Il ajoute : « Avec ma sœur, on s’occupait de la partie technique, le son, la lumière… Cela ne nous était pas imposé, on le faisait par plaisir. On s’est rendu compte du bonheur que donnait notre père aux gens au travers de son spectacle et des différents personnages qu’il incarne. » C’est donc tout naturellement qu’ils ont suivi le sillon tracé par leur père. Le Guerzaillou est né fin 2012 et la Guerzaillette début 2013. C’est une affaire de famille et même une histoire de couple puisque chaque spectacle nécessite un camion de 40 tonnes pour transporter tous les décors et les différents véhicules de ces personnages hauts en couleur. « Nous avons 3 camions qui sillonnent les routes du Grand Ouest et nos conjoints nous sont d’une aide précieuse pour assurer la partie technique lorsque nous sommes sur scène », affirme Jean-Loïc Le Marchand.

Les 3 Guerzaille font scène commune tout l’été

La famille Guerzaille habitant une commune proche de Guerlédan, l’occasion était trop belle de profiter de la vidange du lac pour lancer le nouveau spectacle de Marie Guerzaille. « Ça sera une occasion unique “et qui ne se représentera sûrement jamais” de découvrir la famille Guerzaille en représentation tous ensemble sur un même site », déclare le Guerzaillou. C’est un défi un peu fou que se sont lancé les comiques. « Nous avons créé le célèbre village de Marie Guerzaille : Kerbristou. Nous avons défriché et aménagé ce terrain très ombragé de 1,8 ha. » La famille y a installé une grande scène de 80 m2, des terrasses, des tables de pique-nique et des sanitaires. Le Guerzaillou et la Guerzaillette vont se charger de l’animation du site et se mêleront aux spectateurs.
« Il y aura des gags partout », préviennent-ils. Le nouveau spectacle de Marie Guerzaille promet de déménager, au programme : décors époustouflants, effets spéciaux, cascades dont un looping fait en solex par une Bigoudène et pleins d’autres surprises…

La touche Guerzaille, c’est le fait maison

Ce sont 3 spectacles différents avec des personnages propres à chaque artiste mais véhiculant les mêmes messages. « Nous défendons des valeurs simples : la famille, la solidarité, le voisinage, l’argent ne fait pas le bonheur… On met en avant le travail manuel, ainsi que le métier d’agriculteur que nous exerçons la semaine. J’aime bien dire aux gens qu’on produit du lait la semaine et du rire le week-end. Je prends toujours 5 minutes pendant le spectacle pour défendre le monde paysan et casser l’image d’agriculteur/pollueur que certains peuvent encore avoir », insiste David. La touche Guerzaille c’est le fait maison. Ils font tout de la conduite du camion en passant par le montage des décors et de tout le matériel dans les salles de spectacle sans oublier les véhicules ingénieux et loufoques qui surprennent toujours les spectateurs. « Le matériel n’est pas chinois mais “Made in chez moi” et sort des ateliers Guerzaille », se félicitent les membres de la famille. « Nous avons un humour spectaculaire. » Dans son spectacle, Sandrine arrive à un moment avec un petit camion qui se transforme en robot de traite pour les chèvres. « C’est pour moi un très bon support pour dénoncer l’abus des différentes mises aux normes imposées aux éleveurs », confie la Guerzaillette. Nicolas Goualan

À ne pas manquer

Spectacle du lac de Guerlédan à partir du 15 juin 2 représentations par jour à 14 h et 18 h
Adresse : Beau Rivage – Caurel (22) dans un sous-bois, situé à 50 m du parking P3.
Tarif : 7 € / adulte, 4 € / enfant
Plus d’infos au : 06 80 54 83 79.

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer