Economie, marchés et gestion

Céréale : Fusariose, intervenir tout début floraison

Les pluies de cette semaine sont favorables à la maturation de l’inoculum et à la contamination des épis par la fusariose.

Pour les parcelles dont le stade est proche du début de la floraison (50 % des épis ont les 1res étamines visibles), il peut être conseillé d’intervenir dans les parcelles à risque. En effet, les contaminations par la fusariose interviennent dans les jours qui suivent la pluie. La période de plus grande sensibilité de la céréale se situe au stade début floraison, dès l’apparition des premières étamines et au plus tard 5 jours après cette date. Ces premières étamines sont souvent visibles en bordure de parcelle ou dans le passage du pulvérisateur. Mais, il est difficile de positionner idéalement un traitement fusariose en traitant toutes les parcelles le même jour. Aussi, il est recommandé de privilégier les parcelles qui présentent le plus de risque (variétés sensibles, présence de résidus de maïs au sol et suivant  le cumul de pluie dans les 7 jours encadrant la floraison). Pour encadrer au mieux cette période, Arvalis-institut du végétal recommande les traitements fongicides antifusarium dans un intervalle de 14 jours (+/- 7 jours) autour du stade début floraison.

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer