Economie, marchés et gestionFinistère

À la pointe du dynamisme

Finist’éco est un document conjointement réalisé par les différentes Chambres consulaires du département (Agriculture, industrie, métiers et artisanat). Cette analyse reflète l’activité économique du territoire, et renseigne sur la santé des différentes filières. « 46 000 entreprises sont présentes sur le territoire, un chiffre stable », explique Laurent Boussard, responsable du pôle études. Le taux de chômage moyen du département atteint les 7,9 %, il est plus élevé sur les secteurs de Morlaix et de Carhaix (9%) que sur Brest et Quimper. « Le port de Brest reste un site économique et industriel, quelque 2,7 millions de tonnes de marchandises (+ 16,3 %) y circulent », ce qui conforte sa place de 1er port breton. « Les volumes sont tirés par la progression d’importation de graines de soja, avec la société Bunge, qui retraite ces graines », explique le responsable.

Concernant les emplois à pourvoir, Jean-Hervé Caugant, président de la Chambre d’agriculture du Finistère, a rappelé que « l’agriculture forme des jeunes et moins jeunes, mais chaque Chambre manque de bras ».
Si le département a compté 130 installations en 2018, le chiffre de 50 % d’agriculteurs qui vont prendre leur retraite d’ici à 5 ans inquiète le président.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer