Productions Agricoles

Les Canadiens veulent dynamiser la consommation de porc

Fortement orientée vers l’international, la filière porcine canadienne fait aussi face à l’augmentation des importations en provenance des USA, dans un contexte de recul de la consommation.

La production porcine du Canada trouve ses débouchés à l’international. En 2013, près de 65 % de la production ont été exporté, principalement vers les États-Unis et les marchés asiatiques (Japon, Corée-du-Sud). À l’échelle du seul Québec, 70 % de la production est vendue à l’étranger. Le commerce international canadien est particulièrement marqué par l’intensification des exportations de porc des États-Unis vers le Canada. Elles ont totalisé près de 230 000 tonnes en 2013, multipliées par plus de deux en 10 ans. En conséquence, la viande de porc d’origine américaine, généralement très standardisée et compétitive en prix, occupe une place croissante dans l’alimentation des Canadiens. En 2013, près de 30 % des produits de porc consommés sont issus de l’importation, contre moins de 10 % en 2000.

Consommation en baisse

Le porc est la troisième espèce consommée au Canada avec environ 21 kg par habitant en 2013, derrière le poulet (30 kg) et le bœuf (27 kg). à l’image de la situation en France, les consommations de bœuf et de porc suivent une tendance à la baisse, alors que la volaille progresse. Selon des estimations lfip, 60 à 70 % du porc est consommé sous forme de charcuteries. Les besoins en porc frais s’articulent principalement autour de morceaux bruts, les côtes, les rôtis et de la viande hachée cumulant 60 % des volumes. La demande des consommateurs canadiens est principalement orientée par la recherche de « qualité » (matérialisée par la fraîcheur et les garanties sanitaires des produits), les attentes nutritionnelles et le prix. La baisse de la consommation, dans un contexte économique peu favorable aux dépenses des ménages et l’accroissement des importations, incite les structures de la filière canadienne à initier des démarches de marketing. L’objectif est d’apporter plus d’innovations dans les produits et de redynamiser la consommation intérieure.

porc-canada

Place des produits différenciés

La Fédération des producteurs de porcs du Québec communique activement sur le porc québécois pour stimuler sa consommation, en insistant sur l’origine et l’utilisation des produits (recettes, conseils de cuisson). L’objectif est également d’apporter aux consommateurs un porc au goût différencié, plus tendre et savoureux. Certaines structures de production ont axé leur développement sur la mise en valeur de ces porcs « différenciés », basé sur des critères technologiques précis (persillage, couleur, tendreté, maturation de la viande) et apportant des garanties sur l’élevage des animaux (absence de ractopamine, respect du bien-être animal, etc.). Au Québec, la production de porcs différenciés est principalement réalisée par deux sociétés, Viandes du- Breton et Lucyporc, qui regroupent environ 16 % des porcs de la province. à l’ouest du Canada, des entreprises comme Sun Haven ou Sakura Farms en produisent également. Les produits issus de ces animaux sont principalement destinés à une consommation sous forme fraîche. Ils sont très majoritairement valorisés sur les marchés internationaux. Viandes du Breton exporte ainsi 80 % de sa production vers une quarantaine de pays, ciblant notamment les marchés asiatiques, demandeurs de produits haut de gamme. Les principaux opérateurs de l’abattage-découpe (Olymel, Mapple Leaf…) valorisent également les morceaux les plus persillés à l’exportation. L’expertise commerciale et de marketing acquise à l’international ouvre une piste pour développer la consommation sur le marché intérieur. Des tests auprès de consommateurs canadiens montrent une préférence gustative pour une viande plus persillée, mais le consentement à payer des consommateurs canadiens face à une offre différenciée plus chère soulève toutefois des interrogations. Source : Vincent Legendre, ifip

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer