Productions Agricoles

Un Printemps de la viande de poids

Le 12e Printemps de la viande, organisé par le Mol, a eu lieu jeudi 19 mars à Landivisiau (29). Près d’une trentaine de bêtes ont été inscrites tardivement et ont un peu encombré le marché d’où un début de vente plus laborieux, parfois en raison du manque de préparation des animaux. Dès l’arrivée sur le ring des bêtes de haut de gamme, dont les primées, la vente s’est faite plus fluide.
La championne du jour, née et élevée dans le Finistère, est une génisse Blonde de 826 kg vendue 3 940 €, soit 4,76 € du kg vif. La meilleure génisse vendue au kilo de carcasse se négocie à 6,31 €. La meilleure vache est une Parthenaise de 9 ans et 4 mois pesant 874 kg provenant de Plougras (22) et négociée 2 860 € soit 3,27 € du kg vif. La meilleure vache vendue au kg de carcasse est une Blonde de 988 kg qui trouve preneur à 6,37 €.
Les jeunes bovins sont peu nombreux. En vif, les prix du kg vont de 2,15 € à 2,72 € d’où un prix moyen de 1 951 € pour 778 kg soit 2,50 € du kg. Deux Charolais partent au kg de carcasse à 3,76 € et 3,78 €.
En bœuf, un seul sujet part en vif à 1990€ pour 762 kg soit 2,61 € kg vif.
Le prix moyen des génisses toutes qualités confondues est de 2 184 € pour 711 kg soit 3,07 € (3,06 € l’an dernier) et parmi les 50 génisses vendues en vif, 27 supérieures pesant de 662 kg à 866 kg se négocient au-dessus de 2 200 €. Le prix moyen des vaches toutes qualités confondues, dont plusieurs ont largement plus de 10 ans, est de 2 050 € pour 803 kg, soit 2,55 €/kg.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer