MorbihanPolitique et Syndicalisme

FDSEA : Des inquiétudes concernant le foncier

Les responsables syndicaux des différents cantons du département ont fait remonter les inquiétudes qui règnent dans les campagnes lors de l’assemblée générale de la FDSEA 56 à Ploërmel, c’était une première.

« C’est la première fois que, lors d’une AG, nous permettons aux responsables syndicaux cantonaux du département de nous faire remonter les problématiques qu’ils ont recensées sur le terrain », déclare Frank Guéhennec, président de la FDSEA du Morbihan, lors de l’assemblée générale du syndicat qui s’est déroulée à Ploërmel jeudi 5 mars. Ce n’est pas moins de 13 cantons qui se sont exprimés au cours de la matinée. « La problématique foncière est le point le plus souvent abordé. »

Les paysans doivent rester maîtres du foncier

Le président de la FDSEA 56, cite un exemple de ce qui se passe dans les campagnes : « Dans le département, un jeune est en train de s’installer avec le foncier de l’exploitation acheté par un investisseur. Cet agriculteur va donc louer ses terres à l’investisseur qui va être en mesure de lui imposer un cahier des charges. Nous ne sommes pas d’accord avec ces méthodes, les paysans doivent rester maîtres du foncier. » De son côté, Marie-Andrée Luherne, secrétaire générale de la FDSEA 56 propose la solution du crédit-bail lorsque l’accès au foncier est compliqué pour des raisons financières. « On peut faire un crédit bail pour acheter une voiture, pourquoi pas pour du foncier. Le crédit-bail est un contrat de location avec, à échéance, une option d’achat pour une somme tenant compte des versements effectués à titre de loyers. » Frank Guéhennec estime qu’il faut anticiper plus les futurs départs à la retraite pour faciliter les transmissions. « Nous allons relancer le comité départemental transmission. »

Une demande d’année blanche en contrôles

Autre sujet au centre des inquiétudes, la nouvelle mouture de la Pac. « Lors des réunions d’information organisées aux quatre coins du département, les agriculteurs sont venus avec des questions et sont rentrés chez eux avec encore plus de questions. » Le président de la FDSEA 56 demande que 2015 soit une année blanche sur les contrôles et sur les incidences financières que cela implique, le temps que les agriculteurs s’habituent à la nouvelle Pac. « C’est ce que je porterais au congrès FNSEA dans 15 jours. »

Il a aussi dénoncé les tags réalisés sur la Chambre d’agriculture d’Ille-et-Vilaine en lien avec les actions menées par des agriculteurs de la FDSEA contre les opposants au barrage de Sivens. « On ne peut pas accepter ces gens qui prônent la décroissance économique. »

Nicolas Goualan

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer