Côtes d'ArmorProductions Agricoles

«Mon maïs» au détecteur de matière sèche

BCEL Ouest a lancé le cycle de ses habituelles Rencontres matière sèche. Le principe est toujours le même : apporter 3 à 5 pieds de maïs représentatifs d’une parcelle ou d’un groupe de parcelles de maïs.

Les plantes seront ensuite broyées et passées au révélateur de l’Agrinir, un petit laboratoire portatif qui analyse en instantané le fourrage. Ainsi, le taux de matière sèche est obtenu en quelques secondes, une donnée indispensable pour approcher la date du chantier d’ensilage. L’outil infrarouge permet également l’obtention de valeurs concernant l’amidon, la matière azotée, les fibres… De 13 h 30 à 17 h, les équipes de conseillers donnent rendez-vous à travers le département pour échanger à partir des résultats obtenus.

En Finistère et Morbihan

Pour une question d’organisation, les éleveurs installés en limite de département peuvent aussi se rendre le 10 septembre à Crédin (56), le 17 à Pleyber-Christ (29) ou encore le 30 à Cléguérec (56).

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer