MorbihanProductions Agricoles

Volumes et prix en hausse pour Colarena Presqu’Ile

Sur 2013 et 2014, la coopérative Colarena Presqu’Ile surfe sur la vague d’un marché mondial porteur. Les prix sont en hausse, les investissements industriels et rapprochements se confirment.

Dans un contexte de marché mondial porteur, Colarena Presqu’Ile (l’une des quatre coopératives du groupe Eurial) affiche sur 2013 une nouvelle progression, de 3,2 %, pour atteindre 382 millions de L de lait collectés auprès de 945 exploitations, soit une moyenne de 404 000 L par exploitation. Par ailleurs, le prix de référence moyen augmente de 27 €/1 000 L par rapport à 2012, pour s’établir à 356 €/1 000 L. La collecte en lait biologique a elle aussi progressé, atteignant près de 42 millions de L en 2013. Côté lait de chèvre, 11 millions de L ont été collectés en 2013 contre 11,7 en 2012.

Dans la continuité de 2013, la collecte est en forte progression en lait de vache sur début 2014. « Actuellement, la demande est toujours aussi dynamique et l’offre encore insuffisante. Les producteurs de lait devraient en tirer parti et être payés en 2014 sur des bases nettement supérieures à celles de 2013 », ont souligné les responsables de la coopérative lors de l’assemblée générale le 19 juin.

Bonne tenue en lait de chèvre également

Au niveau d’Eurial, le groupe a réussi à consolider ses fondamentaux commerciaux, industriels et financiers sur 2013. « Elément majeur, le groupe coopératif est parvenu à augmenter les prix de vente à ses clients de la GMS, de la RHD et de l’export. Une réussite qui a permis de remonter le prix du lait payé à ses sociétaires afin qu’ils puissent produire leur lait dans de meilleures conditions et faire face à la hausse des coûts de production. Même en lait de chèvre, qui sort de plusieurs années difficiles, s’ouvrent de meilleures perspectives, avec une bonne tenue de la demande. »

Eurial, leader sur ce secteur, a décidé de soutenir fortement ses adhérents, ainsi que la filière, en lançant un plan caprin reposant sur deux piliers : augmentation du prix du lait payé aux producteurs et soutien à l’installation de jeunes agriculteurs. Sur le plan industriel, Eurial poursuit la structuration et l’optimisation de ses outils avec un niveau d’investissements annuels de 15 millions d’€ en 2013. Luçon et Herbignac en ont été les principaux bénéficiaires afin d’augmenter les capacités de production du groupe en mozzarella, un produit porteur.

Investissements

Le groupe transforme 1,1 milliard de L de lait provenant de 2 400 exploitations réparties sur 11 départements. Il réalise un chiffre d’affaires de 900 millions d’€, dont 26 % hors de France, et emploie 2 000 salariés (ETP). « En réponse à la croissance de la demande de produits laitiers de qualité qui se confirme sur les marchés mondiaux et la fin des quotas laitiers qui se profile en Europe, nombreux sont les producteurs de lait de nos régions à vouloir développer leur exploitation. Les investissements de capacité du groupe et les perspectives de rapprochements annoncés avec Valcrest (chèvre), la branche lait d’Agrial et Coralis, s’inscrivent pleinement dans cette vision. »

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer