Dossiers

Simplifier le travail en aviculture

Intro

Ces dernières années, les éleveurs de volailles bretons ont très peu investi dans des poulaillers neufs. Les causes sont multiples. Tout d’abord, les crises successives qui ont frappé les différentes productions n’ont pas rassuré les banquiers, ni incité les aviculteurs à augmenter leurs effectifs. On peut aussi citer les multiples freins environnementaux au développement ainsi que le parcours du combattant administratif pour mener à bien un nouveau projet. De plus, les contrats d’intégration ne permettent pas souvent une juste rémunération du travail des éleveurs, d’autant plus lorsqu’ils sont arbitrairement revus à la baisse. Si les investissements n’ont pas pu être concentrés sur la modernisation des bâtiments, les éleveurs ont reporté leurs efforts vers des outils visant l’amélioration des conditions de travail… Au travers des témoignages de ce dossier, vous découvrirez les solutions adoptées par certains aviculteurs en matière de paillage, de pesée automatique, de déchargement des poussins ou encore de gestion des paramètres d’élevage à distance. Mais malgré l’amélioration de leur confort au quotidien, une question reste en suspens : « Y aura-t-il du travail demain ? » L’inquiétude qui gagne les campagnes en ce moment est de savoir si les poulaillers vont continuer à être chargés et comment la filière va rebondir pour appréhender l’avenir. Nicolas Goualan

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer