Politique et SyndicalismeProductions Agricoles

Remplacement plébiscité en élevage bovin

Quelque 36 % des jeunes agriculteurs de 18 à 35 ans sont adhérents au service de remplacement et l’utilisent régulièrement, revèle une enquête menée auprès de 1 377 jeunes agriculteurs adhérents au réseau français du service de remplacement (SR), diffusée en interne en mars 2014. « Ceux qui adhèrent le plus sont les plus âgés de nos jeunes agriculteurs et surtout ceux qui ont des enfants (principalement les femmes) », souligne l’étude.

Pour les congés

La mission première du SR est de remplacer l’agriculteur par un salarié. Les femmes sont beaucoup plus informées des services que les hommes par le biais de la MSA, notamment à cause du congé maternité : « Près d’une femme jeune agricultrice sur deux est adhérente au service de remplacement et elles en sont tout autant utilisatrices », précise l’enquête. Les jeunes éleveurs bovins sont majoritairement adhérents au SR (32 % des interrogés en bovins lait et 32 % en bovins viande). Les éleveurs de bovins lait utilisent le SR principalement pour les congés.

Par contre, ils sont peu nombreux à se faire remplacer pour mandat syndical ou professionnel. « Il y a une tradition de l’adhésion au SR plus importante dans cette profession (éleveur de bovins lait) car le service a été originellement créé pour ces professions en particulier », indique l’étude. Les éleveurs de bovins viande et les céréaliers se font aussi remplacer pour un congé, suite à un accident ou pour congé maternité-paternité. L’étude montre aussi que les jeunes agriculteurs travaillant seuls sont proportionnellement bien moins nombreux à utiliser le SR. Par contre, ceux qui sont installés en forme sociétaire hésitent moins à s’absenter. « On peut stipuler qu’il est plus difficile de laisser sa ferme et de s’absenter quand l’agent de remplacement devra être tout seul pour travailler », indique l’étude.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer