CulturesProductions Agricoles

3 % d’OGM en plus en 2013

Alors que l’Europe vient de repousser l’interdiction de culture du maïs OGM 1507, le Service international pour l’acquisition d’applications agro-biotechnologiques (ISAAA) rend public un rapport sur les cultures OGM dans le monde. Les surfaces mondiales d’OGM ont poursuivi leur progression en 2013 avec une nouvelle hausse de 3 %, principalement dans les pays en développement, pour atteindre 175 M ha. Les surfaces OGM d’Amérique latine, d’Asie et d’Afrique représentent désormais 54 % des cultures transgéniques contre 52 % en 2012.

USA en tête

Les États-Unis restent en tête des pays cultivant le plus d’OGM avec 70,1 Mha, soit 40 % des surfaces OGM de la planète. Dans l’Union Européenne, les surfaces de maïs Mon 810 – seule variété autorisée pour le moment – ont augmenté de 15 % en un an mais restent très modestes (148 013 ha). La quasi totalité de ces surfaces se trouvent en Espagne (136 932 ha) où elles ont progressé de 18 % en 2013. Quatre autres pays de l’UE cultivent des OGM : le Portugal, la République tchèque, la Slovaquie et la Roumanie. Mais les surfaces ont tendance à stagner voire diminuer. En Afrique, deux pays ont vu leurs superficies OGM fortement augmenter : le Burkina Faso dont les cultures de coton Bt ont bondi de 50 % à 474 229 ha et le Soudan où elles ont triplé, passant à 62 000 ha en 2013.

Consultation publique

En France, un projet d’arrêté interdisant la culture du maïs transgénique Mon 810 vient d’être mis en ligne pour avis du public jusqu’au 9 mars.

50% de soja

Dans le monde, le soja transgénique reste la principale culture OGM avec 84,5 Mha, suivi par le maïs (57,4 Mha), le coton (24 Mha) et le canola (8,2 Mha). Les variétés à double ou triple caractère (résistance aux herbicides et à des insectes) ont continué à progresser en 2013. Elles recouvrent désormais près de 47 Mha soit 27 % des 175 millions d’hectares cultivés. Cette tendance devrait se poursuivre à l’avenir. Mais, le caractère le plus utilisé dans le monde par les agriculteurs reste la résistance aux herbicides (près de 100 Mha).

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer