Le robot effeuilleur travaille tout seul

Aisprid lance une solution robotisée qui vient effeuiller les plants de tomate. La machine est attendue par la profession, car elle répond au manque de main-d’œuvre.

robot aisprid dans une serre de tomate light - Illustration Le robot effeuilleur travaille tout seul
Le robot développé par Aisprid effeuille seul.

Le robot d’effeuillage conçu par Aisprid de Saint-Malo (35) est fin prêt pour intervenir sur les cultures de tomate. Une dizaine de machines ont fait leurs preuves l’an passé lors de tests chez des producteurs ; l’entreprise a présenté sa solution lors du dernier Sival, à Angers (49), salon où elle a été récompensée par un Sival d’or. Selon les concepteurs, cette machine est la plus avancée au monde pour effectuer ce type d’opération. Ce robot se présente sous la forme d’un bras doté d’une caméra, qui « scanne les plants, identifie les feuilles et les grappes. Un point de coupe idéal est calculé, une seconde caméra vient préciser l’endroit pour que le bras intervienne », explique Nicolas Salmon, cofondateur de la société. Le mécanisme tournant se cale au ras de la tige et maintien la feuille. Une fois coupée, celle-ci est déposée dans le rang ou sur le côté, au choix. Un opérateur est encore nécessaire pour placer le robot en début de rang, mais les concepteurs travaillent à rendre autonome le système pour qu’il puisse passer seul d’un rang à un autre. Chaque robot est capable de couvrir une surface de 1 ha par semaine, il lui faut quelques heures pour effeuiller avec un aller-retour un rang de 100 m, soit 200 m développés. « Nous nous sommes concentrés sur les tomates grappe », les tomates type cerise ayant des ports de feuille différents, Aisprid ne peut pour l’instant pas intervenir sur ce type de fruit. Quand le travail est terminé, un SMS est envoyé au producteur.Plus lent qu’un salarié expérimenté, le robot tire à son avantage le fait de travailler sur une plage horaire beaucoup plus grande, et parvient à pallier le manque de main-d’œuvre dont souffrent les serristes. L’effeuillage est réalisé 7 jours sur 7, 20 heures par jour. S’améliorer tous les mois Lors de…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article