Élevage

Une prévalence de l’ascaridiose importante mais maîtrisable

L’hygiène et la configuration des bâtiments (gisoirs, caillebotis partiel, litière, élevage plein air) favorisent l’infestation par des vers. Des diagnostics sérologiques permettent de détecter la présence des parasites. Les abattoirs signalent souvent des problèmes de qualité liés au parasitisme interne des porcs charcutiers. Ces problèmes se traduisent par des saisies de foies ou par l’observation…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer