Logement : Pionnier dans l’âme

11092.hr - Illustration Logement : Pionnier dans l’âme
Armorique Habitat gère un parc de 6 600 logements répartis sur trois départements bretons (ici, à Plescop, dans le Morbihan). Son credo ? « La qualité de vie, par le logement, pour tous et en toute confiance ».
Loger les ouvriers agricoles une fois venu l’âge de la retraite : telle était la vocation initiale d’Armorique Habitat. Soixante-cinq ans après sa création, la filiale du Crédit Mutuel Arkéa, toujours à la pointe de l’innovation, devient une entreprise à mission. Le point avec Régis Royer, son directeur général.

Armorique Habitat a été la première entité du Crédit Mutuel Arkéa à opter pour le statut d’entreprise à mission. Pourquoi ce choix ?

11090.hr « Nous démontrons sur le terrain qu’il est possible de concilier éthique et performance », Régis Royer, directeur général d’Armorique Habitat.

Dans le cadre du Plan à Moyen Terme de notre groupe, Transitions 2024, Armorique Habitat a été identifiée comme la filiale qui devait ouvrir la voie vers ce nouveau statut. Notre vocation d’entreprise sociale pour l’habitat et notre taille humaine nous prédisposaient à jouer les poissons pilotes au sein du Crédit Mutuel Arkéa.
Ce projet a été mené de manière collaborative, en associant les administrateurs et les salariés. Ouvert fin 2019, le chantier a été quelque peu ralenti par la pandémie de Covid. Finalement, les orientations élaborées par le groupe de travail ont été validées par notre Conseil d’administration au mois d’octobre dernier. Puis les évolutions statutaires ont été adoptées lors de l’assemblée générale extraordinaire réunie fin novembre.

Quelles modifications cela entraîne-t-il ?

Concrètement, cela s’est traduit par l’adoption d’une Raison d’être : « La qualité de vie, par le logement, pour tous et en toute confiance ». Armorique Habitat y a associé quatre objectifs relatifs à ses différentes parties prenantes.  À savoir, la qualité de service en proposant un haut niveau de prestations pour ses clients. La contribution au développement des territoires en s’engageant pour l’économie locale par une offre adaptée et responsable. La gouvernance et les ressources humaines en œuvrant au quotidien pour la qualité de vie au travail, au service de l’habitat solidaire. Et, enfin, l’impact environnemental en limitant l’empreinte écologique des logements. Le tout est désormais inscrit dans nos statuts.

Cela va bien au-delà de la simple déclaration d’intention…

En effet, le statut d’entreprise à mission est engageant et exigeant. Les objectifs sont gravés dans le marbre et ils font l’objet d’une évaluation. Le comité de mission, composé d’une salariée et de deux anciens administrateurs de l’entreprise, va plancher pour rédiger une feuille de route qui nous permettra d’être au rendez-vous de ces objectifs. Il va identifier les moyens à mettre en œuvre ainsi que des indicateurs de suivi pertinents. Cette feuille de route sera soumise au conseil d’administration en juin prochain puis mise en pratique dès validation. Outre le comité que je viens d’évoquer, un organisme tiers indépendant agréé sera chargé du suivi et du contrôle de la bonne exécution des objectifs. Cela va même plus loin puisqu’il vérifiera également que les ressources nécessaires pour mener à bien les missions ont effectivement été
octroyées. Nous avons donc à la fois une obligation de moyens et de résultats.

Armorique Habitat est la première entreprise à mission sur son secteur en Bretagne. Pensez-vous que d’autres acteurs vont vous suivre ?

Si nous sommes bien les premiers en Bretagne et les deuxièmes à l’échelon national,  je suis convaincu que le statut d’entreprise à mission va se généraliser à terme dans notre domaine d’activité du logement social. Mais en faisant partie des pionniers, Armorique Habitat a impulsé une nouvelle dynamique. À ce stade, c’est un élément fort de différenciation sur notre marché. Et c’est aussi une forme de valorisation et de reconnaissance pour tous nos collaborateurs qui ont été associés à la démarche. Désormais, nos actes ne sont plus évalués à travers le seul prisme de la performance économique. Nous démontrons sur le terrain qu’il est possible de concilier éthique et performance. Devenir une entreprise à mission a aussi été pour nous l’occasion de réaffirmer notre vocation d’entreprise innovante. Armorique Habitat a depuis toujours une âme de pionnier. Nous avons été parmi les premiers bailleurs sociaux à proposer des constructions durables avec des maisons à ossature bois, des systèmes de recyclage des eaux pluviales… Nous avons déjà une longue et belle histoire. Et ce nouveau chapitre qui s’ouvre s’annonce passionnant !

Propos recueillis par Jean-Yves Nicolas

Un parc régional

Créée en 1957 au sein de l’Office Central des œuvres mutuelles agricoles du Finistère, Armorique Habitat partage la même ascendance que Paysan Breton. Entreprise sociale pour l’habitat, elle couvre aujourd’hui de nombreux métiers : construction de logements locatifs sociaux, gestion de la relation avec les locataires, construction et vente de logements neufs en accession à la propriété sous plafonds de ressources et de prix, aménagement et vente de terrains à bâtir… La filiale du Crédit Mutuel Arkéa gère un parc de 6 600 logements, répartis dans plus de 200 communes du Finistère, des Côtes-d’Armor et du Morbihan, qui accueillent 13 000 personnes. En 2020, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 32 millions d’euros et investi près de 27 millions d’euros.  Armorique Habitat emploie 55 collaborateurs basés dans ses cinq agences de proximité : Landerneau, Morlaix, Quimperlé, Plérin et Vannes.

Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article