Energies et environnement

Des additifs pour réduire le CH4

Des Américains ont publié dans la revue Animal science sur les additifs permettant de diminuer les émissions de méthane entérique des ruminants.

« Le 3NOP pourrait être proposé aux éleveurs, et le nitrate et les microalgues pourraient suivre après des recherches complémentaires », expliquent les chercheurs. Étudié depuis 2015, le 3-nitroxypropanol ou 3NOP
ferait l’objet de plus de quinze publications avec des réductions d’émissions de méthane atteignant
50 % sans effets indésirables. Agissant sur la même enzyme, les composés halogènes contenus dans des micro-algues du genre Asparagopsis auraient également montré une réduction atteignant 67 %. Reste à gérer leur accessibilité et leur homologation.

En revanche, l’ajout de nitrates « n’est pas recommandé en raison de son potentiel toxique ». Si les tannins, les lipides, ou le biochar ont des effets prouvés sur les émissions, ils possèdent toujours une grande variabilité.
En revanche « les probiotiques n’ont pas montré de preuve permettant de les considérer comme un modificateur de rumen susceptible de supprimer la production de CH4 ».

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer