Ille-et-VilainePolitique et Syndicalisme

Faut-il s’installer en s’associant ?

La Bretagne attire les candidats à l’installation, et il y a du choix dans les fermes à reprendre : on comptabilise 1 installation pour 3 départs. Si les ¾ des porteurs de projet envisagent de s’installer seul, la réalité est toute autre : seulement ¼ des installations se font en individuel.

Les Jeunes Agriculteurs d’Ille-et-Vilaine organisaient une journée sur le thème : « Demain je m’associe » jeudi 15 octobre, une trentaine d’étudiants y ont participé en se posant la question : Pourquoi faire le choix de s’associer ? Le matin, une conseillère de la Chambre d’agriculture a présenté les chiffres à l’installation en société et l’outil « Répertoire Départ Installation » qui permet de voir les offres d’association. Des échanges ont permis de s’initier aux conditions de réussite d’une association, sous le témoignage de Charles, installé depuis 2016 avec son beau-frère. L’après-midi, Tanguy et Joris, jeunes associés au sein de leur structure laitière respective, ont témoigné de leur expérience. Initialement, Tanguy n’avait pas envisagé de s’associer. Puis, en chiffrant les avantages en termes de revenus et de temps libre, et parce que son épouse avait aussi le projet de devenir agricultrice, c’est devenu une évidence. Joris, lui, a saisi l’opportunité en s’installant suite au départ d’un associé de son père.

Le nerf de la guerre, c’est la communication

Pour se réunir et échanger, la construction d’un bureau sur la ferme s’est révélée indispensable ce qui permet de s’organiser tout en dissociant travail et privé pour ces installations dans le cadre familial. Chez Tanguy, les tâches sont réparties selon les affinités de chacun. Sa femme est spécialiste de la gestion économique et dans le soin aux animaux, tandis qu’il s’occupe des cultures, des rations, et du machinisme. Pour Joris, il faut soulager le travail de son père qui partira à la retraite dans 5 ans. Son père fait le soin aux vaches, tandis que Joris s’occupe des rations et des cultures. Dans les deux cas, leurs journées sont rythmées par les points réguliers entre associés, afin de partager la même vision de l’évolution de l’exploitation. Et les installés de conclure : « Si c’était à refaire, je le referais ». Ces témoignages concrets ont permis aux étudiants de découvrir les avantages d’une installation en association.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer