Élevage

Zoom sur les circuits de vente de la Charolaise

Vente directe, Label rouge, filière longue classique… tous les types de commercialisation de la Charolaise seront abordés lors de la journée technique du 8 septembre à Andel (22).

« Cette journée est ouverte à tous les éleveurs Charolais », déclare Michel Gapaillard, éleveur à Ploufragan (22), coprésident du syndicat charolais de Bretagne avec Gwen Le Roux, éleveuse à Commana (29). Pour faire la promotion de la Charolaise et dynamiser la nouvelle équipe à la tête du syndicat, une journée technique sur le thème de la valorisation de la viande issue de cette race est organisée sur la SCEA La Pironnais à Andel (22).

70 % du produit en vente directe

L’exploitation en conversion bio a été transmise par Jacky et Claudine Gesbert à Maxime Odie et sa compagne Marine Fleouter. Sur une SAU de 65 ha, la ferme compte 60 vaches charolaises avec 70 % du produit réalisé en vente directe. « Nous vendons l’ensemble des génisses à viande et quelques jeunes vaches en direct ainsi que 8 veaux sous la mère chaque année », explique Maxime Odie. Après abattage à Montauban-de-Bretagne, les carcasses reviennent sur l’exploitation où elles sont transformées et conditionnées dans le laboratoire avec l’aide d’un boucher. « Nous avons un magasin sur la ferme et nous faisons partie de l’association de consommateurs Voisins de paniers ». Les éleveurs commercialisent aussi 7 à 8 reproducteurs chaque année.

Visite de l’exploitation

La journée du 8 septembre débutera à 10 h 30 et proposera une visite de l’exploitation, des témoignages de producteurs en vente directe, labels ou conventionnelle et des ateliers animés par Eilyps, Evolution et la Chambre d’agriculture. Repas sur place (5 €). Inscription obligatoire : 06 70 09 19 13 ou 06 79 73 22 43.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer