CulturesTop

Limiter les dégâts de sangliers en maïs

Face à la recrudescence des dégâts de sangliers dans les parcelles de maïs, Arvalis propose aux agriculteurs volontaires de tester des techniques visant à protéger les semis. Le dispositif expérimental proposé est simple : il s’agit de comparer les dégâts de sangliers entre une parcelle témoin (sans protection spécifique) et une parcelle test dans laquelle une méthode de lutte est mise en place.

Une liste de solutions à tester

Les méthodes de lutte proposées visent à effaroucher les sangliers en agissant sur leurs différents sens (sonore, olfactif, gustatif) ou diluer les attaques en modifiant légèrement l’itinéraire technique (plantes appâts, écartement réduit entre rangs, effacement des rangs). D’autres méthodes sont susceptibles de présenter un intérêt et peuvent donc être mises en œuvre, seules ou combinées.

Arvalis propose de décrire les parcelles et les solutions en test sur Landfiles, plateforme de partage de connaissances et d’expérimentations entre agriculteurs. Une fois inscrit, les observations peuvent y être renseignées au fil de l’eau. Il est également possible d’informer la communauté sur la présence ou l’absence de dégâts de sangliers et accéder aux résultats obtenus par d’autres agriculteurs.
Dans quelques semaines, une synthèse réalisée à partir des informations collectées par les membres du groupe sera éditée.

https://landfiles.com/pas-de-sanglier-dans-mon-mais

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer