En bref

Porc : troisième hausse maximale consécutive à Plérin, la Chine affole les marchés

Au cadran de Plérin, la cotation hebdomadaire a subi, le 28 mars, une troisième hausse consécutive de 5 cents/kg, le maximum permis par son règlement, pour atteindre 1,333 euro le kilo, dans un contexte de hausse de la demande chinoise, aux dégâts de la peste porcine africaine dans l’Empire du milieu. «Les besoins en viande de porc du géant chinois sont, semble-t-il, impressionnants», constatent les analystes du marché du porc breton, dans leur note du 1er avril. «L’ampleur des volumes pousse d’autres grands pays importateurs (Corée du Sud, Japon …) à augmenter leurs propres achats afin de constituer des stocks dans la crainte d’une éventuelle pénurie mondiale». Les cours du porc augmentent partout en Europe, mais également aux États-Unis, malgré les tarifs douaniers.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer