Politique et Syndicalisme

La Conf’ demande la majoration sur les 52 premiers ha

Avant le 1er août 2018, la France va devoir notifier les modifications qu’elle souhaite pour l’application française de la Pac (Politique agricole commune) à partir de 2019. « La Pac 2015-2020 a mis en place une nouvelle mesure intéressante pour la prise en compte de l’emploi : le paiement redistributif avec une majoration des aides sur les 52 premiers hectares », ont déclaré les responsables de la Confédération paysanne d’Ille-et-Vilaine à l’issue de leur bureau du 12 juillet.

« Ce paiement redistributif constitue un soutien notable pour les petites et moyennes fermes. La majoration aux 52 premiers hectares bénéficie surtout aux fermes qui ont moins de 100 hectares par actif paysan, ce qui correspond à plus de 8 fermes sur 10 », ajoutent les syndicalistes.

Soutenir l’emploi agricole

La France s’est engagée à ce que ce paiement atteigne 25 €/ha en 2015, 50 €/ha en 2016, 75 €/ha en 2017 et 100 €/ha en 2018. Mais pourtant, le gouvernement a décidé de stagner à 50 €/ha pour 2017 et 2018. Le bureau de la Confédération paysanne d’Ille-et-Vilaine appelle le ministère « à tenir ses engagements pour 2018 avec l’instauration d’un montant de 100 €/ha. Cette décision indispensable permettrait une augmentation de 2 600 € des aides pour une ferme de 52 ha et de 5 200 € pour une ferme de 104 ha dans un Gaec avec 2 associés. » Et d’insister : « Le gouvernement doit montrer sa détermination à soutenir l’emploi agricole et prendre la mesure de la situation des paysannes et paysans en faisant un geste fort en leur faveur. »

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer