Côtes d'ArmorÉlevageTop

Parler de contention à l’école

Alors que le nombre d’accidents liés aux bovins est important dans les exploitations, des étudiants de Caulnes ont organisé une journée de sensibilisation dans leur établissement.

Elève en BTS Acse au lycée agricole de Caul-nes, Timothé Guillemois, Fanny et Clément Morel ont organisé une journée autour de la contention et de la manipulation des bovins en sécurité. Mercredi 6 juin, ce rendez-vous s’est déroulé en deux temps en présence Gwenaël Tabart, intervenant du GDS : partie théorique le matin puis pratique en après-midi. « Nous avons choisi de parler de ce sujet car il y a beaucoup d’accidents, parfois très graves, liés à la manipulation et la contention des bovins. 40 % des accidents sur les exploitations agricoles sont liés aux animaux. Dans le cadre de notre apprentissage, nous aussi travaillons tous les jours avec les animaux ; nous souhaitons rappeler aux participants les dangers et les sensibiliser à la sécurité de tous, éleveurs, intervenants (inséminateurs, vétérinaires…) et nous-mêmes », expliquent les étudiants. « Sans oublier qu’avec le nombre de bovins qui progresse dans les troupeaux, le danger aussi a tendance à augmenter. » Suite au rendez-vous, les trois étudiants livrent les repères ou chiffres qui les ont marqués lors de la matinée. « En France, chaque année, on dénombre 6 000 accidents en salle de traite. 15 personnes sont tuées par un taureau reproducteur et souvent, c’était un animal doux et calme… »

Et de poursuivre : « Une vache ressent 20 fois plus que nous les odeurs ou les émotions. Le bovin distingue les couleurs, mais a besoin de 200 s pour adapter sa vision à une variation d’intensité lumineuse comme lors d’un passage de l’intérieur d’un bâtiment vers l’extérieur, pour monter dans une bétaillère, par exemple. Enfin, le bovin serait attiré par le nord ! » Dans l’après-midi, les participants ont pu observer en conditions réelles les différentes techniques de contention collective ou individuelle, aborder les divers types de licols et de noeuds utiles au quotidien… « Ou encore comment le fait de poser la main sur l’épi de l’animal permet de le calmer. »

formation-contention-ecole

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer