Côtes d'ArmorEnergies et environnementTop

L’énergie, un levier pour pérenniser les exploitations

Gilles Guilloux, éleveur à Saint-Gildas (22), étudie en ce moment la faisabilité d’un investissement photovoltaïque en autoconsommation pour diminuer sa facture électrique. Ce sujet parmi tant d’autres sera développé lors de réunions énergie organisées par la Chambre d’agriculture.

En 2012, Gilles Guilloux, éleveur en production laitière à Saint-Gildas (22), a investi dans une installation photovoltaïque de 100 kW de puissance. « À l’époque le tarif de rachat était avantageux », confie l’agriculteur. En 2016, il passe en traite robotisée avec deux stalles pour ses 65 laitières. Parallèlement, Gilles Guilloux a en projet de construire un bâtiment pour stocker du fourrage et son fumier. Il envisage donc d’y installer des panneaux photovoltaïques. « J’ai rencontré Régis Le Carluer, conseiller énergie à la Chambre régionale d’agriculture, pour étudier le projet. Nous avons calculé le coût énergétique sur l’exploitation qui arrive à 0,125 €/kWh. Sans oublier que le prix de l’électricité va continuer à augmenter de 2 % tous les ans. Une production photovoltaïque en revente se situe à ce jour entre 0,11 et 0,12 €/kWh. Il est donc intéressant de réfléchir à une production en vue de l’autoconsommation. De plus, ma consommation électrique a augmenté de 25 % depuis l’installation du robot de traite. »

Diviser par plus de 3 la facture électrique

La facture électrique de l’exploitation est actuellement de 6 800 € par an. « En envisageant d’installer 210 m2 de panneaux photovoltaïques pour une puissance de 36 kW en toiture du bâtiment neuf, la facture électrique tomberait à 2 000 € par an en autoconsommant la production. L’investissement est d’environ 1 €/kW soit un total de 36 000 € pour une installation de ce dimensionnement. Sans tenir compte de l’augmentation du prix de l’électricité, le retour sur investissement se ferait en sept ans et demi », analyse Gilles Guilloux. Pour le moment, l’éleveur a fait poser un sous-compteur sur son compteur électrique par le conseiller énergie de la Chambre d’agriculture. Le but est d’analyser la consommation de l’exploitation pour pouvoir dimensionner la future installation photovoltaïque pour coller au plus près des besoins de l’élevage.

Le sous-compteur installé sur le compteur électrique pendant 3 semaines permet d’analyser la consommation de l’élevage en vue du dimensionnement de l’installation photovoltaïque en autoconsommation.
Le sous-compteur installé sur le compteur électrique pendant 3 semaines permet d’analyser la consommation de l’élevage en vue du dimensionnement de l’installation photovoltaïque en autoconsommation.

L’énergie est l’un des sujets de demain

« Les Chambres d’agriculture de Bretagne organisent des réunions énergie qui vont s’étaler de fin mai à fin juin sur les 4 départements bretons. La facture énergétique des élevages augmente et celle-ci entre directement dans nos coûts de revient. L’énergie est un des sujets prioritaires de demain. Lors de ces réunions, nous allons évoquer toutes les pistes d’optimisation : du contrat d’achat aux économies en élevages ou en cultures, de la production d’énergie renouvelable à l’autoconsommation en solaire ou en méthanisation », informe Jean-Jacques René, élu référent climat-énergie pour la Chambre régionale d’agriculture. Il poursuit : « L’énergie est un levier pour assurer la pérennité de nos exploitations agricoles. Nous allons survoler les sujets lors de ces réunions afin de susciter des questionnements chez les agriculteurs et leur offrir des pistes de progrès. »

Dates et lieux des rencontres
  • Lannion/Guingamp : salle Alphonse Guépin – Bégard, 11 juin.
  • Saint-Brieuc / Lamballe : salle de la mairie – Quintin, 27 juin.
  • Brest/Morlaix : complexe Steredenn – Plouédern 24 mai.
  • Quimper / Quimperlé Chambre d’agriculture – Quimper, 31 mai.
  • Carhaix / Centre Bretagne Ouest : chambre d’agriculture – Carhaix, 7 juin.
  • Questembert / Vannes : salle des fêtes Carré d’Arts – Elven, 31 mai.
  • Pontivy/Hennebont / Le Faouët : salle des fêtes – Plouay 30 mai.
  • Ploërmel, mairie – Néant-sur-Yvel, 7 juin.
  • Fougères : salle du complexe culturel – Javéné, 5 juin.
  • Redon/Questembert La vieille ville – Saint-Dolay, 29 mai.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer