Des indicateurs pour piloter son exploitation

Dans un contexte de volatilité des cours, pouvoir anticiper ses résultats est un atout pour l’agriculteur. Des indicateurs simples peuvent guider le producteur dans son analyse. Anticiper ses résultats d’exploitation offre de la réactivité aux agriculteurs face à la fluctuation des cours. Ces analyses aident à prendre les bonnes décisions de gestion et facilitent la politique d’investissement. Si la trésorerie est tendue, calculer le point d’équilibre prévisionnel apporte l’opportunité d’identifier les périodes où les besoins sont les plus conséquents. En cas de nécessité, il faut aussi réfléchir à des actions structurelles : réduction des annuités, financement des emprunts par un actif autofinancé et nouveau prêt long terme sont des solutions possibles. Le recours à l’ouverture d’un crédit représente une solution moins coûteuse qu’un crédit fournisseur. De plus, disposer de ces éléments de pilotage sur son exploitation participe à convaincre son banquier : ils montreront que l’entreprise est viable et que la demande est liée à une conjoncture difficile. Rentabilité des ateliers Pour gagner en lisibilité sur sa rentabilité, il est nécessaire d’aller plus loin qu’une simple comptabilité analytique qui mesure la marge par atelier. Déterminer son coût de production permet ainsi de connaître les points forts et les points d’amélioration économiques de chaque atelier de l’exploitation. Autre indicateur indispensable, le point d’équilibre. Grâce à lui, le producteur détermine ainsi le prix de vente à partir duquel son atelier dégage de la trésorerie ou en perd. L’étude de son évolution sur 3 ans apporte des éléments pour mesurer sa performance économique dans la durée. Ses variations sont aussi utilisées dans un raisonnement prévisionnel afin de réaliser ou non un choix d’investissement. Prévoir son point d’équilibre Pour estimer son point d’équilibre prévisionnel (cf. tableau), le producteur calcule dans un premier temps son objectif d’Excédent brut d’exploitation (EBE). Pour cela, il additionne ses annuités d’emprunts…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Tags :
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article