Economie, marchés et gestionTop

Quelle place pour les réseaux sociaux sur l’exploitation ?

Dans toutes les assemblées, on insiste sur la nécessité du monde agricole de communiquer davantage vers une société qui évolue vite et semble s’éloigner. À ce propos, la Chambre d’agriculture propose une formation sur l’usage des réseaux sociaux.

« Ces dernières années, j’ai suivi plusieurs formations en lien avec la communication via les réseaux sociaux : Instagram avec l’Office de tourisme, Twitter et la photographie avec la Chambre d’agriculture… Facebook, au départ, ce sont les enfants qui m’ont expliqué », raconte Rachel Chauvin qui conduit un élevage porcin avec son mari à Plouguenast. Ensuite, une fois initiée, elle a fait le tri. « Aujourd’hui, j’utilise surtout Facebook, Instagram et Pinterest. La page Facebook me sert de vitrine, de site Internet professionnel, pour mon activité de chambre d’hôtes. Au départ, l’idée était notamment de toucher un autre public, une clientèle d’une autre génération… » La Costarmoricaine diffuse essentiellement des images de petits-déjeuners proposés chez elle, des clichés en lien avec le tourisme local ou la Bretagne. « Dans la pratique, c’est très simple, en quelques secondes, une photo prise au téléphone portable est publiée sur les deux réseaux. »

Elle regrette malheureusement de ne pas avoir davantage de temps à consacrer à la communication sur l’agriculture. « Si j’étais plus disponible, je créerai une page pour parler de l’élevage. Raconter les naissances, le sevrage… Il se passe toujours quelque chose. » Rachel Chauvin estime plus globalement que les agriculteurs ont « intérêt à être présents » sur les réseaux sociaux. « Car le regard de la société évolue très vite sur notre métier ».

Oser les réseaux sociaux dans un contexte mouvementé

Dans un contexte où l’agriculture est « de plus en plus méconnue des concitoyens et cible de bien des a priori », alors même qu’elle « fait face courageusement » à de multiples évolutions, il est « vital » que les agricultrices et agriculteurs prennent la parole, jugent Nabila Gain-Nachi, de la Chambre d’agriculture, et Valérie Dahm, de l’agence éditoriale Apropos qui animeront prochainement « une journée de formation ludique, concrète et adaptée pour comprendre et utiliser effacement les réseaux sociaux ».

Chaque participant, armé de son Smartphone, pourra notamment découvrir conseils, astuces et règles simples pour être capable d’expliquer son quotidien sur Internet. « Quel réseau social privilégier en fonction de mes objectifs ? Comment créer du contenu à diffuser ? Pourquoi relayer des informations issues d’autres sources ? Comment utiliser les réseaux sociaux comme outil de veille ? Comment fédérer un groupe ou encore organiser un événement et le promouvoir ? » Les deux intervenantes promettent de répondre à toutes les interrogations.

Nabila-Gain-Nachi-Valerie-Dahm
Nabila Gain-Nachi et Valérie Dahm animeront la formation dédiée à la communication via les réseaux sociaux.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer