Découvertes

Des modèles réduits plus vrais que nature

Ne parlez pas de maquettes à Yves Conan, sa passion à lui, c’est le modélisme. Car ses tracteurs d’un ancien temps reproduits scrupuleusement à l’identique et à l’échelle possèdent tous un moteur qui leur permet de fonctionner comme les vrais.

Yves Conan a démarré sa carrière professionnelle en 1957 comme agriculteur en reprenant l’exploitation légumière de ses parents sur la commune de Plouha (22). En 1966, il revient à sa 1re passion, la mécanique. Il monte alors un garage agricole sur sa commune qui sera transféré quelques années plus tard sur Paimpol. « J’ai pris ma retraite en 1991 et cela m’a permis de rencontrer des passionnés de modèles réduits et d’en faire ma nouvelle occupation », confie modestement Yves Conan. Dans son atelier, à côté de sa maison, un tracteur Allgaïer copie conforme d’un modèle sortie d’usine en 1950 est soigneusement protégé par une couverture.

Le tour et la fraiseuse ont rapidement repris du service. « Avec ces deux machines je peux fabriquer toutes les pièces mécaniques nécessaires à la construction de tracteurs en modèles réduits. » Yves Conan a tout d’abord reproduit à l’identique une locomobile Merlin de 1920 à l’échelle authentique de 1/5e. Mais pour le machinisme agricole, contrairement aux avions ou bateaux, impossible pour les passionnés de trouver des plans des différents composants, cela n’existe pas.

Locomobile-Merlin-1920

Dénicher l’original pour le reproduire à l’identique

Alors pour construire sa locomobile, Yves a dû prendre son mètre, son pied à coulisse, un appareil photo et trouver un modèle original. « Un ami agriculteur sur une commune voisine en possédait une sous son hangar. Pour ma 1re réalisation, cela m’a permis de me déplacer souvent pour vérifier de petits détails sur la machine originale. J’ai travaillé environ 1 500 heures sur ce modèle. » Pour sa 2e réalisation, Yves s’est attaqué à une locomobile Onillon-Nassivet de 1907 qui était fabriquée à Nantes. Il a déniché le modèle original à côté de Loudéac. « Ce modèle Tandem, composé de deux cylindres au lieu d’un, était assez complexe à reproduire et à faire fonctionner. De plus, je suis parti sur une échelle plus petite à 1/10e, ce qui permet de transporter plus facilement les réalisations lors des expositions. »

Locomobile-Onillon-Nassivet-1907

Une collection riche de 15 modèles

Aujourd’hui, Yves Conan a conçu au total 15 modèles réduits. Il parle avec passion du modèle Titan de la marque Deering qu’il a reproduit. « C’était le tracteur le plus ancien de notre région. Le grand-père de ma femme en possédait un et cela me tenait à cœur de le reproduire. J’ai retrouvé un modèle dans le centre de la France que j’ai eu la chance de pouvoir observer sous toutes les coutures afin de le refaire à l’identique. J’estime avoir passé 3 000 heures sur ce tracteur. » Yves Conan aime rappeler sa devise : « La perfection est faite de petits détails mais la perfection n’est pas un petit détail. »

Dans sa collection de tracteurs de légende, on retrouve un Ferguson Black qui possédait le 1er relevage hydraulique avec contrôle d’effort. Un John Froelich de 1892 qui est l’ancêtre du John Deere et qui était le 1er tracteur au monde équipé d’un moteur thermique. Un Gougis reproduit à partir de photos d’archives qui a marqué l’histoire avec l’apparition de la 1re prise de force indépendante. On trouve aussi le 1er Renault, un tracteur à chenilles construit sur une base de char F17 de la guerre de 1914… Sans oublier l’Allgaïer qui possède sa version grandeur nature à seulement quelques mètres dans l’atelier.

Ferguson-Black-1933

Les moteurs diesel côtoient la vapeur

La magie opère lorsque les engins se mettent en route, c’est là que l’on se rend compte de la réelle prouesse technique. Les différentes locomobiles peuvent fonctionner à la vapeur mais pour des questions d’entretien et de propreté, Yves préfère les faire marcher grâce à l’air comprimé. Certains modèles possèdent une motorisation électrique. L’Allgaïer, lui, est équipé d’un moteur diesel, mais pour éviter les désagréments (fumée, odeurs), il choisit de le faire carburer au méthanol. Yves Conan a reçu, pour certaines de ses créations, « l’Épi d’or », la plus haute distinction européenne récompensant les plus belles réalisations en matière de modélisme agricole. Il va bientôt agrandir encore sa collection, après avoir déniché un Lanz HM8 de 1920 chez un collectionneur de la Sarthe, il va bientôt créer son modèle réduit.

Deering-Titan-1916

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer